Le chrétien se réjouit du bonheur de l’autre!

Le chrétien se réjouit du bonheur de l’autre!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Le roi d’Israël, le Seigneur, est en toi » (So 3, 14-18)

Lecture du livre du prophète Sophonie

    Pousse des cris de joie, fille de Sion !
Éclate en ovations, Israël !
Réjouis-toi, de tout ton cœur bondis de joie,
fille de Jérusalem !
    Le Seigneur a levé les sentences qui pesaient sur toi,
il a écarté tes ennemis.
Le roi d’Israël, le Seigneur, est en toi.
Tu n’as plus à craindre le malheur.
    Ce jour-là, on dira à Jérusalem :
« Ne crains pas, Sion !
Ne laisse pas tes mains défaillir !
    Le Seigneur ton Dieu est en toi,
c’est lui, le héros qui apporte le salut.
Il aura en toi sa joie et son allégresse,
il te renouvellera par son amour ;
il exultera pour toi et se réjouira,
    comme aux jours de fête. »
J’ai écarté de toi le malheur,
pour que tu ne subisses plus l’humiliation.

    – Parole du Seigneur.

OU BIEN

Première lecture

« Partagez avec les fidèles qui sont dans le besoin, pratiquez l’hospitalité avec empressement » (Rm 12, 9-16b)

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Romains

Frères,
    que votre amour soit sans hypocrisie.
Fuyez le mal avec horreur,
attachez-vous au bien.
    Soyez unis les uns aux autres par l’affection fraternelle,
rivalisez de respect les uns pour les autres.
    Ne ralentissez pas votre élan,
restez dans la ferveur de l’Esprit,
servez le Seigneur,
    ayez la joie de l’espérance,
tenez bon dans l’épreuve,
soyez assidus à la prière.
    Partagez avec les fidèles qui sont dans le besoin,
pratiquez l’hospitalité avec empressement.
    Bénissez ceux qui vous persécutent ;
souhaitez-leur du bien, et non pas du mal.
    Soyez joyeux avec ceux qui sont dans la joie,
pleurez avec ceux qui pleurent.
    Soyez bien d’accord les uns avec les autres ;
n’ayez pas le goût des grandeurs,
mais laissez-vous attirer par ce qui est humble.

     – Parole du Seigneur.

Cantique

(Isaïe 12, 2, 3, 4abcd, 4e-5, 6)

R/ Il est grand au milieu de toi,
le Dieu Saint d’Israël.
(cf. Is 12, 6b)

Voici le Dieu qui me sauve :
j’ai confiance, je n’ai plus de crainte.
Ma force et mon chant, c’est le Seigneur ;
il est pour moi le salut.

Exultant de joie,
vous puiserez les eaux
aux sources du salut.

Ce jour-là, vous direz :
« Rendez grâce au Seigneur,
proclamez son nom,
annoncez parmi les peuples ses hauts faits ! »

Redites-le : « Sublime est son nom ! »
Jouez pour le Seigneur,
il montre sa magnificence,
et toute la terre le sait.

Jubilez, criez de joie,
habitants de Sion,
car il est grand au milieu de toi,
le Saint d’Israël !

Évangile

« D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? » (Lc 1, 39-56)

Alléluia. Alléluia.
Heureuse es-tu, Vierge Marie,
toi qui as cru que s’accompliraient pour toi
les paroles du Seigneur.
Alléluia. (cf. Lc 1, 45)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

    En ces jours-là,
Marie se mit en route et se rendit avec empressement
vers la région montagneuse, dans une ville de Judée.
    Elle entra dans la maison de Zacharie
et salua Élisabeth.
    Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie,
l’enfant tressaillit en elle.
Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint,
    et s’écria d’une voix forte :
« Tu es bénie entre toutes les femmes,
et le fruit de tes entrailles est béni.
    D’où m’est-il donné
que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ?
    Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles,
l’enfant a tressailli d’allégresse en moi.
    Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles
qui lui furent dites de la part du Seigneur. »

    Marie dit alors :
« Mon âme exalte le Seigneur,
        exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !    
    Il s’est penché sur son humble servante ;
désormais tous les âges me diront bienheureuse.
    Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !
    Sa miséricorde s’étend d’âge en âge
sur ceux qui le craignent.
    Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.
    Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.
    Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.
    Il relève Israël son serviteur,
il se souvient de son amour
    de la promesse faite à nos pères,
en faveur d’Abraham et sa descendance à jamais. »

    Marie resta avec Élisabeth environ trois mois,
puis elle s’en retourna chez elle.

     – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Frères et sœurs en Christ, que la grâce de notre Seigneur abonde dans chacune de nos vies. Ce matin, nous célébrons la fête de la Visitation de Marie. La Sainte Vierge a visité sa cousine Élisabeth à qui Dieu a accordé la grâce de l’enfantement.

En effet, la Sainte Vierge est dans une situation difficile personnellement. Elle ne sait pas exactement ce qui adviendra d’elle après avoir reçu l’annonce de sa grossesse. Que fera Joseph d’elle? Çà ne l’empêche pas de se rendre avec empressement vers sa cousine Élisabeth pour lui rendre visite. Cette visite est une visite de joie. Marie se réjouit et vient partager la joie de sa sœur. Elle vient aussi confirmer la vision qu’elle a eu.

Les deux femmes sont sincèrement heureuses de se rencontrer, entre elles il n ‘y a que l’amour qui existe et leurs enfants sont également liés par l’amour. Pas de jalousie, par d’orgueil, pas d’envie, pas de méchanceté comme dans beaucoup de nos relations familiales, pas de peur et de méfiance comme dans nos relations familiales.

Ce sont des relations pareilles que nous devons construire avec nos proches, avec nos amies, avec nos enfants et surtout entre nos enfants. Apprendre à ne pas nous réjouir du bonheur de l’autre, à nous mettre à son service, au service de ce bonheur. Çà ne nous enlève rien, mais au contraire libère notre cœur de sentiments négatifs et nous donne de devenir comme la Vierge: seulement amour!!!!

Plus encore, l’autre n’a pas besoin d’être moins que nous pour que nous l’aidions. Dans beaucoup de cas, nous voulons que l’autre soit moins que nous pour que nous l’aidions pour avoir le sentiment d’être au dessus de lui. Mais en Christ et à l’exemple de la Vierge Marie, il n’en ait pas ainsi. Nos cœurs doivent être purifiés pour pouvoir aimer et servir.

La visitation nous invite donc à méditer sur notre capacité à nous réjouir du bonheur des autres, à le partager et à nous mettre à leur service. La grâce abonde toujours là où l’amour vrai surgit. Soyons de ceux qui le sèment comme la Vierge Marie.

Revenons donc en nous-mêmes. Comment réagissons nous lorsque quelque chose de bien arrive dans la vie d’un proche? Avons nous de la facilité ou de la difficulté à nous réjouir? Comment sont nos relations avec les familiers?

Prions

Seigneur accorde nous la grâce de la pureté de cœur de la Vierge Marie, que nous sachions nous réjouir avec les autres.

Intercession

Nous te prions Seigneur pour toutes les femmes qui ont de la difficulté à enfanter afin que tu leur accordes la grâce d’un enfant.

Maman Marie, intercède pour nous.

Exercice spirituel

Prions le Seigneur de nous donner en toute circonstance la grâce de nous réjouir du bonheur des autres et de nous mettre au service de celui-ci.

Flora KAMTA, Communauté des Disciples du Christ Vivant


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 − 2 =


Read also x