Jésus entend, reconnaît et répond au cri de la foi!

Jésus entend, reconnaît et répond au cri de la foi!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Vous êtes un sacerdoce royal, une nation sainte, pour que vous annonciez les merveilles de celui qui vous a appelés » (1 P 2, 2-5.9-12)

Lecture de la première lettre de saint Pierre apôtre

Bien-aimés,
    comme des enfants nouveau-nés,
soyez avides du lait non dénaturé de la Parole
qui vous fera grandir pour arriver au salut,
    puisque vous avez goûté combien le Seigneur est bon.
    Approchez-vous de lui :
il est la pierre vivante rejetée par les hommes,
mais choisie et précieuse devant Dieu.
    Vous aussi, comme pierres vivantes,
entrez dans la construction de la demeure spirituelle,
pour devenir le sacerdoce saint
et présenter des sacrifices spirituels,
agréables à Dieu, par Jésus Christ.
    Vous êtes une descendance choisie,
un sacerdoce royal,
une nation sainte,
un peuple destiné au salut,
pour que vous annonciez les merveilles
de celui qui vous a appelés des ténèbres
à son admirable lumière.
    Autrefois vous n’étiez pas un peuple,
mais maintenant vous êtes le peuple de Dieu ;
vous n’aviez pas obtenu miséricorde,
mais maintenant vous avez obtenu miséricorde.

    Bien-aimés,
puisque vous êtes comme des étrangers résidents ou de passage,
je vous exhorte à vous abstenir des convoitises nées de la chair,
qui combattent contre l’âme.
    Ayez une belle conduite parmi les gens des nations ;
ainsi, sur le point même où ils disent du mal de vous
en vous traitant de malfaiteurs,
ils ouvriront les yeux devant vos belles actions
et rendront gloire à Dieu, le jour de sa visite.

            – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 99 (100), 1-2, 3, 4, 5)

R/ Allez vers le Seigneur
parmi les chants d’allégresse.
(Ps 99, 2)

Acclamez le Seigneur, terre entière,
servez le Seigneur dans l’allégresse,
venez à lui avec des chants de joie !

Reconnaissez que le Seigneur est Dieu :
il nous a faits, et nous sommes à lui,
nous, son peuple, son troupeau.

Venez dans sa maison lui rendre grâce,
dans sa demeure chanter ses louanges ;
rendez-lui grâce et bénissez son nom !

Oui, le Seigneur est bon,
éternel est son amour,
sa fidélité demeure d’âge en âge.

Évangile

« Rabbouni, que je retrouve la vue ! » (Mc 10, 46b-52)

Alléluia. Alléluia.
Moi, je suis la lumière du monde, dit le Seigneur.
Celui qui me suit aura la lumière de la vie.
Alléluia. (Jn 8, 12)

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
    tandis que Jésus sortait de Jéricho
avec ses disciples et une foule nombreuse,
le fils de Timée, Bartimée, un aveugle qui mendiait,
était assis au bord du chemin.
    Quand il entendit que c’était Jésus de Nazareth,
il se mit à crier :
« Fils de David, Jésus, prends pitié de moi ! »
    Beaucoup de gens le rabrouaient pour le faire taire,
mais il criait de plus belle :
« Fils de David, prends pitié de moi ! »
    Jésus s’arrête et dit :
« Appelez-le. »
On appelle donc l’aveugle, et on lui dit :
« Confiance, lève-toi ;
il t’appelle. »
    L’aveugle jeta son manteau,
bondit et courut vers Jésus.
    Prenant la parole, Jésus lui dit :
« Que veux-tu que je fasse pour toi ? »
L’aveugle lui dit :
« Rabbouni, que je retrouve la vue ! »
    Et Jésus lui dit :
« Va, ta foi t’a sauvé. »
Aussitôt l’homme retrouva la vue,
et il suivait Jésus sur le chemin.

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Frères et sœurs en Christ, que la grâce de notre Seigneur Jésus Christ abonde dans chacune de nos vies. Ce matin, le texte de l’évangile est plein d’espérance et de joie: un aveugle: Bartimée, fils de Timée retrouve la vie grâce au Seigneur Jésus. Aujourd’hui nous méditons sur sa foi et les gestes de foi qu’il a exprimé.

En effet, le comportement de Bartimée indique qu’il était un homme de foi, il n’avait pas rencontré Jésus, mais ayant entendu parlé de lui, il savait ce dont il était capable et il croyait.

Premièrement, dès qu’il a su que c’était Jésus qui passait, il s’est mis à crier. Son cri n’était pas un cri de désespoir, mais d’espérance enfin retrouvé. Il a crié à Jésus de prendre pitié de lui. Il savait que si Jésus l’entendait, sa vie serait irrémédiablement changé. Il aurait peut être voulu rencontré Jésus plus tôt mais sa condition l’en avait empêché. Alors Jésus est venu jusqu’à lui. Jésus est toujours attiré par la foi, par ceux qui ont un désir sincère de le rencontrer, de le toucher. Il vient toujours à nous.

Deuxièmement, malgré les remontrances de la foules, les tentatives de le faire taire, Bartimée a insister à appeler Jésus, il s’est battu pour que Jésus l’entende, il a persévéré dans ses cris et ses demandes. La foi exige la persévérance et fait toujours face aux obstacles. Lorsque nous croyons surtout en Dieu, le monde, l’entourage, les circonstances ne seront pas toujours avec nous. Nous devons alors persévérer comme Bartimée, sachant que Jésus n’est jamais loin et que malgré toutes ses voix qui veulent nous faire taire, ses voix qui veulent tuer la foi en nous, Jésus ne sera jamais dérangé parce que nous avons crié trop fort ou très fort. L’essentiel c’est de le faire avec foi. De croire en lui.

Enfin, Bartimée a rejeté son manteau lorsque Jésus l’a appelé. Son manteau était probablement son seul bien, son vêtement pour se couvrir des intempéries. Ce geste signifie qu’il sait qu’il a trouvé le vrai manteau, qu’il sait qu’il a trouvé la vraie sécurité. Jésus l’a appelé, sa vie va changer, il va retrouver la vue, il a trouvé Dieu. Lorsque nous rencontrons Jésus, nous devons aussi jeter nos anciennes sécurités ou du moins trouver notre sécurité en Dieu uniquement, laisser ses choses qui étaient des dieux pour nous, redevenir de simples moyens.

A la fin de cet extrait, il est précisé que Bartimée après avoir été guéri, suivait Jésus sur le chemin. C’est une preuve qu’il n’allait pas à Jésus uniquement pour la guérison, il n’est pas rentré à ses affaires, il n’est pas retourné sur lui même et dans sa petite vie, mais il s’est mis au service de Jésus. Jésus ne vient pas à nous pour nous donner des choses, il vient surtout pour nous confier une mission, pour que nous nous mettions volontairement à son service pour propager son amour et son évangile dans le monde.

Beaucoup de personnes qui ont prié et ont été exaucées par le Seigneur sont parties après avoir obtenu ce qu’ils voulaient, ils ont oublié celui qui les a aidés et sont retournés à leur vie pour revenir au prochain problème. Le but de la guérison est de nous rendre libres pour mieux servir, pour mieux aimer, pour annoncer l’évangile plus facilement.

Revenons donc en nous-mêmes. Notre foi est-elle semblable à celle de Bartimée? Comment réagissons nous lorsque les circonstances et les personnes semblent vouloir taire notre foi, lorsque Jésus ne nous a pas encore appelés? Et sommes nous au service de Dieu après ce qu’il a fait pour nous? Que le Seigneur nous délivre de la cécité sur nos égoïsmes, nos manques de foi!

Prions

Seigneur accorde nous la grâce de te faire confiance comme Bartimée et de pouvoir toujours persévérer dans la prière et la foi.

Intercession

Pour tous les handicapés visuels afin que le Seigneur les guérisse et leur accorde surtout la grâce de la vue spirituelle.

Maman Marie intercède pour nous.

Exercice spirituel

Prions aujourd’hui pour les handicapés du monde entier.

Flora KAMTA, Communauté des Disciples du Christ Vivant


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 ⁄ 13 =


Read also x