Notre Dieu se soucie de nous, il nous donne le pain quotidien !

Notre Dieu se soucie de nous, il nous donne le pain quotidien !
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc(Mc8, 1-10)

En ces jours-là,
comme il y avait une grande foule,
et que les gens n’avaient rien à manger,
Jésus appelle à lui ses disciples et leur dit :
« J’ai de la compassion pour cette foule,
car depuis trois jours déjà ils restent auprès de moi,
et n’ont rien à manger.
Si je les renvoie chez eux à jeun,
ils vont défaillir en chemin,
et certains d’entre eux sont venus de loin. »
Ses disciples lui répondirent :
« Où donc pourra- t-on trouver du pain
pour les rassasier ici, dans le désert ? »
Il leur demanda :
« Combien de pains avez-vous ? »
Ils lui dirent :
« Sept. »
Alors il ordonna à la foule de s’asseoir par terre.
Puis, prenant les sept pains
et rendant grâce,
il les rompit,
et il les donnait à ses disciples
pour que ceux-ci les distribuent ;
et ils les distribuèrent à la foule.
Ils avaient aussi quelques petits poissons,
que Jésus bénit et fit aussi distribuer.
Les gens mangèrent et furent rassasiés.
On ramassa les morceaux qui restaient :
cela faisait sept corbeilles.
Or, ils étaient environ quatre mille.
Puis Jésus les renvoya.
Aussitôt, montant dans la barque avec ses disciples,
il alla dans la région de Dalmanoutha.

– Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Bien-aimés dans le Seigneur, la faim est l’un des besoins physiologiques les plus préoccupants de l’être humain. Chacun de nous, s’il n’en fait pas l’expérience au quotidien, en a fait au moins fait un de ces jours. La bonne nouvelle est que Jésus le sais, il ne néglige pas notre besoin du pain, notre Seigneur est venu dans le monde aussi pour nous délivrer de la faim biologique. C’est pourquoi il nous inspire dans le « Notre Père » cette prière du pain : «Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour »(Mt6,11).

Dans l’Évangile que nous propose la liturgie en ce jour, Jésus a compassion de la foule affamée qui le suit et l’écoute depuis trois jours. Par une prière, il multiplie le peu de pains et du poisson disponible et les en rassasie tous.

Combien de fois suis-je tenté d’abandonner le Seigneur pour aller à la recherche du pain, d’un statut social, d’un travail, d’un conjoint ou d’une conjointe ? Il m’arrive de penser qu’auprès du Seigneur c’est le désert, c’est la perte de temps, c’est la disette, la misère et que loin de lui abonde le bonheur. Parfois, je pense que ma pauvreté matérielle vient de ma trop grande proximité spirituelle avec le Seigneur.  Quelqu’un disait sans raison que « la religion est l’opium du peuple », car elle nous rend indigents. Mais, il le disait vraiment sans raison!

Ce qui me rend indigent est le fait pour moi de croire et de penser que Dieu peut me rassasier sans que je ne lui apporte les « sept pains ». « Les sept pains » sont le signe du travail quotidien, du peu d’effort de ma foi que je dois fournir pour aider Dieu à m’aider. Car si Dieu nous crée sans nous, il ne nous sauve qu’avec notre concourt.

Je dois croire que Dieu est capable de prendre entièrement soin de moi, il ne néglige aucun de mes besoins, il est toujours là pour bénir mes petits efforts du quotidien. Avec lui, je n’ai plus faim, je n’ai plus soif, il me donne tout ce dont j’ai besoin pour mon réel épanouissement.

Prions

Dieu notre père, par la venue de ton Fils Jésus Christ dans le monde, tu veux nous délivrer de la faim biologique et de la faim spirituelle. Mais notre manque de foi et d’effort nous maintient dans la disette. Rassasie-nous de la foi en ton Fils, afin que croyant en lui de tout notre coeur, nous n’ayons plus faim, nous n’ayons plus soif. Par le même Jésus Christ notre Seigneur. Amen.

Intercession

Seigneur viens au secours de tous les affamés de la terre. Une poignée de personnes, au nom d’un capitalisme impénitent, se sont accaparées de la majeure partie des richesses du monde. Donne-leur la compassion de vouloir redistribuer au moins leur superflue à ceux qui manquent du nécessaire pour vivre.

Vierge Marie, intercède pour nous.

Exercice spirituel

Donnons à manger à au moins un affamé aujourd’hui.

André Kamta Sabang

Christus Vivit


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 − 12 =


Read also x