Pour ou contre Jésus ?

Pour ou contre Jésus ?
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Voici venir le jour du Seigneur, jour de ténèbres et d’obscurité » (Jl 1, 13-15 ; 2, 1-2)

Lecture du livre du prophète Joël

Prêtres, mettez un vêtement de deuil, et pleurez !
Serviteurs de l’autel, faites entendre des lamentations !
Venez, serviteurs de mon Dieu,
passez la nuit vêtus de toile à sac !
Car la maison de votre Dieu
ne reçoit plus ni offrandes ni libations.
    Prescrivez un jeûne sacré,
annoncez une fête solennelle,
réunissez les anciens et tous les habitants du pays
dans la maison du Seigneur votre Dieu.
Criez vers le Seigneur :
    « Ah ! jour de malheur ! »
Le jour du Seigneur est proche,
il vient du Puissant comme un fléau.
    Sonnez du cor dans Sion,
faites retentir la clameur sur ma montagne sainte !
Qu’ils tremblent, tous les habitants du pays,
car voici venir le jour du Seigneur,
il est tout proche.
    Jour de ténèbres et d’obscurité,
jour de nuages et de sombres nuées.
Comme la nuit qui envahit les montagnes,
voici un peuple nombreux et fort ;
il n’y en a jamais eu de pareil
et il n’y en aura plus dans les générations à venir.

            – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 9a, 2-3, 6.16, 8-9)

R/ Dieu jugera le monde avec justice. (cf. Ps 9, 9a)

De tout mon cœur, Seigneur, je rendrai grâce,
je dirai tes innombrables merveilles ;
pour toi, j’exulterai, je danserai,
je fêterai ton nom, Dieu Très-Haut.

Tu menaces les nations, tu fais périr les méchants,
à tout jamais tu effaces leur nom.
Ils sont tombés, les païens, dans la fosse qu’ils creusaient ;
aux filets qu’ils ont tendus, leurs pieds se sont pris.

Mais il siège, le Seigneur, à jamais :
pour juger, il affermit son trône ;
il juge le monde avec justice
et gouverne les peuples avec droiture.

Évangile

« Si c’est par le doigt de Dieu que j’expulse les démons, c’est donc que le règne de Dieu est venu jusqu’à vous » (Lc 11, 15-26)

Alléluia. Alléluia.
Maintenant le prince de ce monde
va être jeté dehors, dit le Seigneur ;
et moi, quand j’aurai été élevé de terre,
j’attirerai à moi tous les hommes.
Alléluia. (Jn 12, 31b-32)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
comme Jésus avait expulsé un démon,
    certains dirent :
« C’est par Béelzéboul, le chef des démons,
qu’il expulse les démons. »
    D’autres, pour le mettre à l’épreuve,
cherchaient à obtenir de lui un signe venant du ciel.
    Jésus, connaissant leurs pensées, leur dit :
« Tout royaume divisé contre lui-même devient désert,
ses maisons s’écroulent les unes sur les autres.
    Si Satan, lui aussi, est divisé contre lui-même,
comment son royaume tiendra-t-il ?
Vous dites en effet que c’est par Béelzéboul
que j’expulse les démons.
    Mais si c’est par Béelzéboul que moi, je les expulse,
vos disciples, par qui les expulsent-ils ?
Dès lors, ils seront eux-mêmes vos juges.
    En revanche, si c’est par le doigt de Dieu
que j’expulse les démons,
c’est donc que le règne de Dieu est venu jusqu’à vous.
    Quand l’homme fort, et bien armé, garde son palais,
tout ce qui lui appartient est en sécurité.
    Mais si un plus fort survient et triomphe de lui,
il lui enlève son armement auquel il se fiait,
et il distribue tout ce dont il l’a dépouillé.
    Celui qui n’est pas avec moi est contre moi ;
celui qui ne rassemble pas avec moi disperse.
    Quand l’esprit impur est sorti de l’homme,
il parcourt des lieux arides
en cherchant où se reposer.
Et il ne trouve pas. Alors il se dit :
“Je vais retourner dans ma maison,
d’où je suis sorti.”
    En arrivant, il la trouve balayée et bien rangée.
    Alors il s’en va,
et il prend d’autres esprits encore plus mauvais que lui,
au nombre de sept ;
ils entrent et s’y installent.
Ainsi, l’état de cet homme-là
est pire à la fin qu’au début. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Bien-aimés du Seigneur Dieu soit loué en tout temps. Dans l’évangile que nous venons d’écouter, les détracteurs, animés ou poussés par leur animosité, profèrent contre Jésus, une accusation fausse et non fondée. En effet, Jésus fait du bien en chassant les démons qui mettent à mal la vie des gens. Il le fait par Dieu le Père et avec la puissance de l’Esprit Saint. Mais les pharisiens disent faussement que c’est par Béelzéboul, le père des démons, Satan, qu’il chasse ces esprits impurs. Comme pour dire que Jésus joue à un théâtre, son bien ne l’est qu’en apparence, le bien qu’il fait n’est qu’un mal masqué. Face à cette fausse accusation, Jésus se contente de les prendre au mot. Il démontre l’incohérence de leur propos. Même rationnellement, leur raisonnement ne tient pas. Leur accusation n’est ni fondée sur les faits, ni fondée en raison. Elle est donc doublement fausse. C’est une affirmation gratuite. Ce sont là, bien-aimés, les caractéristiques du mensonge. La haine contre nos frères et sœurs, la jalousie, peuvent nous pousser à proférer contre eux ou contre elles des accusations non fondées. Jésus pose une petite question à ses détracteurs et voilà que leur château de cartes s’écroule. Il leur demande : « Si Satan, lui aussi, est divisé contre lui-même, comment son royaume tiendra-t-il ? »

En même temps que certains l’accusent de chasser Satan par Satan, d’autres demandent un signe venant du ciel, pourtant l’acte de chasser les démons est déjà un signe venant du ciel, mais auquel ils ne croient pas. Comme pour dire, celui qui est contre vous ne vous croira jamais capable de bien. Tout ce que vous faîte, même quand c’est un bien évident, il y trouvera du mal.  

Alors, les détracteurs de Jésus du temps contemporain sont nombreux. Il y a au moins deux catégories de détracteurs : les détracteurs visibles, connus, et ceux masqués et inconnus. Les premiers sont généralement hors de l’Église de Jésus-Christ. Ils font savoir ouvertement, à qui veut l’entendre, qu’ils sont contre Jésus. Les seconds sont plus pernicieux, car ils sont dans l’Église même et la détruisent de l’intérieur. Ils sont déguisés en amis et serviteurs de Jésus, mais au fond, ce sont des ennemis de Jésus et de son Église. Ils détruisent, dispersent, les brebis que Jésus se donnent la peine de rassembler. Cette deuxième catégorie de détracteurs de Jésus, ce n’est pas par leurs paroles comme pour la première, qu’on peut les reconnaitre, on les reconnait par leurs œuvres mauvaises, leur actions anti-Christ.

Bien-aimés, nous sommes généralement très proches de cette deuxième catégorie de détracteur du Christ. Lorsque notre souci premier dans l’Église n’est pas d’écouter la Parole de Dieu et de la mettre en pratique, nous finirons par être contre Jésus par nos actions mauvaises. Le chrétien qui, dans l’Église, ne travaille pas jour et nuit pour réellement se convertir, deviendra à coup sûr un ennemi du Christ déguisé en ami. Un fauteur de trouble déguiser en rassembleur.

Alors, soyons avec Jésus, convertissons-nous, rassemblons avec lui, quittons la jalousie, la haine, soyons amour, comme notre Christ est amour.

Prions

Père Éternel, éloigne de nous Satan et donne-nous la force de toujours renoncer à ses mensonges et à toutes ses œuvres. Par Jésus le Christ notre Seigneur. Amen.

Intercession

Seigneur, nous te prions pour l’Église et pour chaque chrétien. Que les chrétiens soient tes vrais amis, tes vrais disciples, afin de rassembler avec toi, sans jamais être contre toi pour disperser.

Vierge Marie, intercède pour nous.

Exercice spirituel

Méditons et choisissons encore clairement en ce vendredi 13, notre camp. Sommes-nous pour ou contre Jésus ? Si nous sommes pour Jésus, est-ce que nos œuvres, nos actions, le prouvent ?

Loué soit Jésus-Christ.

André Kamta Sabang, Communauté des Disciples du Christ Vivant


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 − 8 =


Read also x