Pourquoi certains chrétiens cessent-ils de l’être ?

Pourquoi certains chrétiens cessent-ils de l’être ?
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Ils écrasent la tête des faibles dans la poussière » (Am 2, 6-10.13-16)

Lecture du livre du prophète Amos

Ainsi parle le Seigneur :
À cause de trois crimes d’Israël, et même de quatre,
je l’ai décidé sans retour !
Ils vendent le juste pour de l’argent,
le malheureux pour une paire de sandales.
    Ils écrasent la tête des faibles dans la poussière,
aux humbles ils ferment la route.
Le fils et le père vont vers la même fille
et profanent ainsi mon saint nom.
    Auprès des autels, ils se couchent
sur les vêtements qu’ils ont pris en gage.
Dans la maison de leur Dieu,
ils boivent le vin de ceux qu’ils ont frappés d’amende.
    Moi, pourtant, j’avais détruit devant eux l’Amorite,
dont la stature égalait celle des cèdres
et la vigueur, celle des chênes !
Je l’avais anéanti de haut en bas,
depuis les fruits jusqu’aux racines.
    Moi, je vous avais fait monter du pays d’Égypte
et je vous avais, pendant quarante ans,
conduits à travers le désert,
pour vous donner en héritage le pays de l’Amorite.
    Eh bien, moi, maintenant, je vous écraserai sur place,
comme un char plein de gerbes
écrase tout sur son passage.
    L’homme le plus rapide ne pourra pas fuir,
le plus fort ne pourra pas montrer sa vigueur,
même le héros ne sauvera pas sa vie.
    L’archer ne tiendra pas,
le coureur n’échappera pas,
le cavalier ne sauvera pas sa vie.
    Le plus brave s’enfuira tout nu, ce jour-là,
– oracle du Seigneur.

            – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 49 (50), 16bc-17, 18-19, 20-21ab, 21cd- 22, 23)

R/ Comprenez donc, vous qui oubliez Dieu ! (Ps 49, 22a)

« Qu’as-tu à réciter mes lois,
à garder mon alliance à la bouche,
toi qui n’aimes pas les reproches
et rejettes loin de toi mes paroles ?

« Si tu vois un voleur, tu fraternises,
tu es chez toi parmi les adultères ;
tu livres ta bouche au mal,
ta langue trame des mensonges.

« Tu t’assieds, tu diffames ton frère,
tu flétris le fils de ta mère.
Voilà ce que tu fais ;
garderai-je le silence ?

« Penses-tu que je suis comme toi ?
Je mets cela sous tes yeux, et je t’accuse.
Comprenez donc, vous qui oubliez Dieu :
sinon je frappe, et pas de recours !

« Qui offre le sacrifice d’action de grâce,
celui-là me rend gloire :
sur le chemin qu’il aura pris,
je lui ferai voir le salut de Dieu. »

Évangile

« Suis-moi » (Mt 8, 18-22)

Alléluia. Alléluia.
Aujourd’hui, ne fermez pas votre cœur,
mais écoutez la voix du Seigneur.
Alléluia. (cf. Ps 94, 8a.7d)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
    Jésus, voyant une foule autour de lui,
donna l’ordre de partir vers l’autre rive.
    Un scribe s’approcha et lui dit :
« Maître, je te suivrai partout où tu iras. »
    Mais Jésus lui déclara :
« Les renards ont des terriers,
les oiseaux du ciel ont des nids ;
mais le Fils de l’homme
n’a pas d’endroit où reposer la tête. »
    Un autre de ses disciples lui dit :
« Seigneur, permets-moi d’aller d’abord
enterrer mon père. »
    Jésus lui dit :
« Suis-moi,
et laisse les morts enterrer leurs morts. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Bien-aimés dans le Seigneur Dieu soit loué en tout temps. Pourquoi de nombreux chrétiens démissionnent-ils, arrêtent-ils de suivre Jésus, quelque temps après leur engagement à sa suite ? Le texte de l’Évangile de ce jour nous donne la réponse. Dans cet Évangile, Jésus reçoit un homme remplit d’enthousiasme, de volonté de le suivre. « Maître, je te suivrai partout où tu iras. » Jésus connaît son empressement à vouloir le suivre, il connait aussi le pourquoi il veut le suivre. Cet homme voulait surement suivre Jésus partout non pas pour aider Jésus à annoncer l’Évangile, mais pour bénéficier des miracles et des prodiges que celui-ci faisait, il savait surement qu’en suivant Jésus il pouvait le guérir et le nourrir. La réponse de Jésus à cet homme l’invite à bien purifier son désir de le suivre, car « Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l’homme n’a pas d’endroit où reposer la tête. »

Bien-aimés, beaucoup de chrétiens se mettent à la suite de Jésus sans savoir au préalable que le « le fils de l’homme n’a pas où reposer la tête. » C’est ainsi que lorsque surgit les tribulations, les contradictions, à cause de leur choix de de devenir chrétien, ils abandonnent aussitôt le Christ et retourne à leur ancienne vie païenne et parfois même à pire. Pour suivre Jésus sans jamais l’abandonner, il ne faut pas seulement être enthousiaste de le suivre, mais que notre enthousiasme émotionnel soit conforté par la décision décidée de notre entendement. Pour suivre le Christ longtemps sans jamais le quitter, il faut non seulement être enthousiaste, mais être aussi convaincu de le suivre. Lorsqu’on est un disciple du Christ convaincu, alors l’on est conscient des exigences et des conséquences de son choix et est prêts à les assumer.

Donc, certains d’entre nous ne persistent pas à la suite du Seigneur Jésus-Christ pour la simple raison qu’ils ont décidé de le suivre non pas pour Lui mais pour leurs propres intérêts égoïstes. Sachons-le « le fils de l’homme n’a pas où reposer la tête » Si nous voulons un endroit où nous reposer la tête, une sécurité matérielle, un confort imperturbable, alors ce n’est pas à la suite du Christ qu’il faut s’engager. Car la vie avec Jésus est une vie toujours mouvementée, une vie qui se renouvelle, une vie qui se bouscule et se bouleverse très souvent. « Le fils de l’homme n’a pas où reposer la tête. « 

Prions

Père très Saint, donne-nous de suivre ton fils Jésus-Christ tout en assumant, par amour, les conséquences de notre choix, par le Même Jésus-Christ notre Seigneur. Amen.

Intercession

Seigneur Jésus, visite tous les chrétiens dont l’enthousiasme de départ a été refroidi par les difficultés du chemin. Donne-leur force et courage pour se remettre à ta suite et d’y persévérer jusqu’au bout.

Vierge Marie, intercède pour nous.

Exercice spirituel

Méditons personnellement sur cette question : pourquoi avons-nous décidez de devenir chrétien, disciple du Christ ? Si la raison, est égotiste, demandons au Seigneur de nous accorder de le suivre avec une intention plus droite, c’est-à-dire dans l’unique but de travailler avec Lui, par Lui et en Lui pour sa gloire et le salut du monde.

Loué soit Jésus-Christ

André Kamta Sabang

Communauté des Disciples du Christ Vivant.


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 × 19 =


Read also x