La force du calme dans les périodes de turbulence !

La force du calme dans les périodes de turbulence !
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Ils écrasent la tête des faibles dans la poussière » (Am 2, 6-10.13-16)

Lecture du livre du prophète Amos

Ainsi parle le Seigneur :
À cause de trois crimes d’Israël, et même de quatre,
je l’ai décidé sans retour !
Ils vendent le juste pour de l’argent,
le malheureux pour une paire de sandales.
    Ils écrasent la tête des faibles dans la poussière,
aux humbles ils ferment la route.
Le fils et le père vont vers la même fille
et profanent ainsi mon saint nom.
    Auprès des autels, ils se couchent
sur les vêtements qu’ils ont pris en gage.
Dans la maison de leur Dieu,
ils boivent le vin de ceux qu’ils ont frappés d’amende.
    Moi, pourtant, j’avais détruit devant eux l’Amorite,
dont la stature égalait celle des cèdres
et la vigueur, celle des chênes !
Je l’avais anéanti de haut en bas,
depuis les fruits jusqu’aux racines.
    Moi, je vous avais fait monter du pays d’Égypte
et je vous avais, pendant quarante ans,
conduits à travers le désert,
pour vous donner en héritage le pays de l’Amorite.
    Eh bien, moi, maintenant, je vous écraserai sur place,
comme un char plein de gerbes
écrase tout sur son passage.
    L’homme le plus rapide ne pourra pas fuir,
le plus fort ne pourra pas montrer sa vigueur,
même le héros ne sauvera pas sa vie.
    L’archer ne tiendra pas,
le coureur n’échappera pas,
le cavalier ne sauvera pas sa vie.
    Le plus brave s’enfuira tout nu, ce jour-là,
– oracle du Seigneur.

            – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 49 (50), 16bc-17, 18-19, 20-21ab, 21cd- 22, 23)

R/ Comprenez donc, vous qui oubliez Dieu ! (Ps 49, 22a)

« Qu’as-tu à réciter mes lois,
à garder mon alliance à la bouche,
toi qui n’aimes pas les reproches
et rejettes loin de toi mes paroles ?

« Si tu vois un voleur, tu fraternises,
tu es chez toi parmi les adultères ;
tu livres ta bouche au mal,
ta langue trame des mensonges.

« Tu t’assieds, tu diffames ton frère,
tu flétris le fils de ta mère.
Voilà ce que tu fais ;
garderai-je le silence ?

« Penses-tu que je suis comme toi ?
Je mets cela sous tes yeux, et je t’accuse.
Comprenez donc, vous qui oubliez Dieu :
sinon je frappe, et pas de recours !

« Qui offre le sacrifice d’action de grâce,
celui-là me rend gloire :
sur le chemin qu’il aura pris,
je lui ferai voir le salut de Dieu. »

Évangile

« Suis-moi » (Mt 8, 18-22)

Alléluia. Alléluia.
Aujourd’hui, ne fermez pas votre cœur,
mais écoutez la voix du Seigneur.
Alléluia. (cf. Ps 94, 8a.7d)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
    Jésus, voyant une foule autour de lui,
donna l’ordre de partir vers l’autre rive.
    Un scribe s’approcha et lui dit :
« Maître, je te suivrai partout où tu iras. »
    Mais Jésus lui déclara :
« Les renards ont des terriers,
les oiseaux du ciel ont des nids ;
mais le Fils de l’homme
n’a pas d’endroit où reposer la tête. »
    Un autre de ses disciples lui dit :
« Seigneur, permets-moi d’aller d’abord
enterrer mon père. »
    Jésus lui dit :
« Suis-moi,
et laisse les morts enterrer leurs morts. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Frères et sœurs en Christ, que la grâce de notre Seigneur Jésus Christ abonde dans chacune de nos vies. Aujourd’hui l’évangile nous plonge dans une barque avec Jésus et ses disciples. La mer est agitée, la barque tangue et l’eau entre à l’intérieur. Le texte nous donne un détail de grande importance sur Jésus : « il dormait ».

On imagine très mal être dans une barque violemment secouée par les vagues et nous sommes entrain de dormir. La violence des vagues lorsqu’il y’a un ouragan est plus forte que celle de certains tremblements de terre. Même l’eau qui mouille tous les occupants de la barque ne semble pas ébranler Jésus. Jésus est imperturbable, pas insensible, mais imperturbable car il sait qui il est et ce qu’il est et la force qui est en lui. Il sait qu’il est Dieu et qu’il peut tout.

Nous aussi nous traversons parfois des moments de troubles, de tempête : des maladies, la mort, la perte d’un travail, une relation qui s’arrête, des soucis avec les enfants etc. Et lorsque cela nous arrive, nous paniquons comme les disciples. Nous crions au secours, nous sommes désespérés et abattus.

Que faire ? Nous devons nous tourner vers Jésus et nous rendre compte qu’il est vraiment là. Qu’il peut prendre soin de nous. Qu’il est au contrôle total de la situation. Jésus dort pas parce qu’il est indifférent comme nous le croyons souvent, mais parce qu’il est au contrôle de la situation, il sait ce qui se passe et il agit.

Nous pouvons aussi imiter Jésus qui ne se laisse pas ébranler par la force des courants de la vie. Nous pouvons choisir même dans le trouble de rester calmes et de nous confier à Dieu. Faire ce que nous pouvons, sachant que le Seigneur s’occupera du reste. La peur et le manque de foi paralysent et nous conduit à prendre de mauvaises décisions et à nous empresser

C’est dans le calme que nous pouvons écouter le Seigneur et voir qu’il est avec nous et nous rappeler qui il est.

Revenons donc en nous même : comment réagissons nous dans les temps de tempête ? Dans les moments difficiles ? Que le Seigneur nous donne la force du silence.

Prions

Seigneur accorde nous la grâce du silence intérieur. Que nous sachions demeurer dans la foi.

Intercession

Seigneur nous te prions pour toutes les familles qui passent par des moments d’épreuves, donne leur la grâce de te faire confiance et de faire ce qu’elle doivent faire.

Maman Marie intercède pour nous.

Exercice spirituel

Dire et prier à chaque moment, pensée trouble, inquiétude : « Jésus j’ ai confiance en toi »

Flora KAMTA, Communauté des Disciples du Christ Vivant


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
5 ⁄ 1 =


Read also x