Que Dieu nous aide à aimer même nos ennemis!

Que Dieu nous aide à aimer même nos ennemis!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt5,43-48)

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Vous avez appris qu’il a été dit :
Tu aimeras ton prochain
et tu haïras ton ennemi.
Eh bien ! moi, je vous dis :
Aimez vos ennemis,
et priez pour ceux qui vous persécutent,
afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux ;
car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons,
il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes.
En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment,
quelle récompense méritez-vous ?
Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?
Et si vous ne saluez que vos frères,
que faites-vous d’extraordinaire ?
Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?
Vous donc, vous serez parfaits
comme votre Père céleste est parfait. »

– Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

11e jour de Carême : « Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait. » (Mt 5, 48). Frères et sœurs bien-aimés, L’invitation conclusive de Jésus dans l’évangile de ce jour peut nous sembler paradoxale, vu qu’elle est adressée à des êtres finis et donc limités, encore que, nous le savons tous, « Dieu seul est parfait ». Mais pourquoi donc cette invitation à la perfection si Jésus n’ignore pas notre réalité d’hommes de chair, vivant sur la terre ? Quel pourrait bien en être le sens ?

En effet, l’invitation de Jésus, comme déjà souligné, est la conclusion d’un enseignement nouveau, comparativement à celui des pharisiens. Et cette nouveauté porte sur la charité. La pratique de la charité évangélique n’est pas facile : aimer nos ennemis et prier pour ceux qui nous persécutent demande un héroïsme qui sort de l’ordinaire. N’est-ce pas là même un signe de perfection ? En fait, il s’agit ici du jeûne le plus mystérieux du cœur auquel nous sommes tous invités pendant ce temps de carême. De cette mortification intérieure fleurit déjà l’esprit de la Résurrection, signe suprême de la perfection d’un Dieu qui aime tous les hommes sans exception, « fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes », et va jusqu’à se livrer et mourir pour eux.

Bien-aimés, le paradoxe apparent auquel il nous semblait faire face a disparu. Nous avons compris en quoi consiste la perfection de Dieu dont il est question : elle se résume en son amour miséricordieux envers tous les hommes. Ainsi, « soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait » se redirait en d’autres termes : « soyez miséricordieux comme votre Père céleste est miséricordieux ». Si je suis miséricordieux, si je pardonne et accepte le pardon, si j’aime sans calcul ni rancune, si je pratique la justice et partage les yeux fermés, alors je suis véritablement le fils du Père du ciel et je lui ressemble.

Néanmoins, la question que je devrais me poser est celle de savoir : suis-je prêt à relever ce défi ? C’est une chose à la fois simple et compliquée. Elle sera simple pour celui qui s’engage à sortir définitivement du vieil homme pour embrasser totalement l’homme nouveau désormais orienté par cette invitation du Christ qui deviendra pour lui comme une boussole. Mais elle sera très compliquée pour qui est attaché à son passé et trouve que c’est faciliter la vie à « ses ennemis » que de leur pardonner. A chacun de voir ! Les véritables fils du Père cherchent à lui ressembler, ce faisant, ils deviennent véritablement libres et connaissent l’amour et la vérité. Engageons-nous de nouveau avec confiance sur les traces de Jésus notre sauveur qui a su plaire au Père en accomplissant toujours et partout sa volonté. Que cette grâce nous soit accordée en ce temps de carême.

Prions

Ô Dieu, Père d’éternelle miséricorde, fais en sorte que nos cœurs se convertissent à toi, afin que, dans la recherche de l’unique bien nécessaire et dans les œuvres de charité fraternelle, nous te soyons toujours consacrés, pour la louange de ton nom. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Intercession

Nous te prions Seigneur pour tous les chrétiens qui peinent sur le chemin de la vie parfaite et qui veulent véritablement vivre une foi authentique. Soutiens toi-même leurs efforts et fais d’eux un signe visible d’une autre manière de voir et de comprendre les choses dans ce monde en pleine mutation.

Marie, toi qui as connu ce qu’est la miséricorde du Père, prie pour nous.

Exercice spirituel

Désires-tu la perfection ? Voudrais-tu vraiment vivre selon les recommandations de notre Seigneur Jésus-Christ ? L’occasion t’es offerte aujourd’hui pour un renouveau authentique. Libère ton cœur, libère-toi et mets-toi sur le chemin de la perfection avec le Christ. Ce que tu as à faire est simple : pardonner. Pardonne aujourd’hui tous ceux à qui tu en veux consciemment ou inconsciemment. Pour cela, il te faut commencer par un examen de conscience, puis dis-leur explicitement, à chacun(e) : mon frère/ma sœur, je te pardonne, qu’il reconnaisse son tort ou non. Courage !

D.Fopa, séminariste-étudiant en théologie


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
58 ⁄ 29 =


Read also x