Recevons et communiquons la joie de l’Évangile !

Recevons et communiquons la joie de l’Évangile !
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 1, 45-51)

En ce temps-là,
    Philippe trouve Nathanaël et lui dit :
« Celui dont il est écrit dans la loi de Moïse et chez les Prophètes,
nous l’avons trouvé :
c’est Jésus fils de Joseph,
de Nazareth. »
    Nathanaël répliqua :
« De Nazareth
peut-il sortir quelque chose de bon ? »
Philippe répond :
« Viens, et vois. »
    Lorsque Jésus voit Nathanaël venir à lui,
il déclare à son sujet :
« Voici vraiment un Israélite :
il n’y a pas de ruse en lui. »
    Nathanaël lui demande :
« D’où me connais-tu ? »
Jésus lui répond :
« Avant que Philippe t’appelle,
quand tu étais sous le figuier,
je t’ai vu. »
    Nathanaël lui dit :
« Rabbi, c’est toi le Fils de Dieu !
C’est toi le roi d’Israël ! »
    Jésus reprend :
« Je te dis que je t’ai vu sous le figuier,
et c’est pour cela que tu crois !
Tu verras des choses plus grandes encore. »
    Et il ajoute :
« Amen, amen, je vous le dis :
vous verrez le ciel ouvert,
et les anges de Dieu monter et descendre
au-dessus du Fils de l’homme. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Bien-aimés dans la foi, le Seigneur soit avec vous. Dans l’Évangile que nous venons d’écouter et qui celui que la liturgie nous donne comme nourriture spirituelle aujourd’hui, Jésus procède à l’appel de ses disciples. Il a appelé André et celui-ci a amené son frère Pierre, Il appelle Philippe et il lui amène Nathanaël. Lorsque nous avons vraiment fait à rencontre du Christ, le devoir de l’évangélisation s’impose à nous. En effet, la joie et le bonheur de la découverte du Seigneur nous anime et nous pousse vers les autres. Jésus en nous, nous pousse toujours hors de nous.

La vraie évangélisation est, comme nous pouvons l’observer chez Philippe, le fait d’inviter les autres à gouter à la joie de la vie avec le Christ, la joie de la compagnie de Jésus qui nous anime déjà. Le bonheur de l’évangile est foncièrement un bonheur de générosité, il grandit lorsqu’on le communique avec les autres, il n’est vrai que s’il se partage avec les autres. Nous pouvons donc dire que le disciple du Christ est celui qui vit de la joie de l’Évangile et qui travaille au quotidien à la transmettre par ses pensées, ses paroles et ses actions.

En méditant sur ce texte, le Seigneur nous demande de continuer à être des communicateurs de la joie de l’Évangile, source de la conversion des autres. Il veut que nous devenions des communicateurs de la joie de l’Évangile, si nous ne le sommes pas encore.

Pour se faire, nous devons d’abord laisser le Seigneur nous appeler, c’est-à-dire laisser retentir dans notre cœur son « suis-moi ». Car pour aider le seigneur à appeler, il faut d’abord être soi-même un appelé, il avoir fait une expérience de Dieu. Dans le cadre de la vie avec Dieu, le principe est simple : on ne donne que ce qu’on a reçu. Le « suis-moi » de Jésus est rempli de joie, et celui qui y obéit est rempli, par le fait même, de joie, une joie communicante.

Alors travaillons à accueillir l’appel du Seigneur. Pour ce faire, il nous faut sortir de l’hésitation, du doute, de la procrastination. C’est aujourd’hui et maintenant que le Seigneur veut que nous le suivions. Pas après ou demain. La vie qu’il nous propose est toujours meilleure que celle que nous vivons maintenant. Demandons-lui le courage de nous décider.

Prions

Seigneur nous voulons être de véritables disciples joyeux. Remplis-nous de la joie de ton appel, afin qu’animés par cette joie, nous sortions de nous pour la communiquer aux autres. Ainsi, nous t’aiderons effacement à rassembler en un seul corps, tous tes enfants dispersés. Par Jésus le Christ notre Seigneur. Amen.

Intercession

Nous te prions pour tous ceux qui ayant entendu ton appel  hésitent encore à se décider d’y répondre. Donne-leur Seigneur, de se décider aujourd’hui. Nous te prions pour tous ceux qui ayant accueilli l’appel, se sont laissés décourager par les difficultés objectives de l’appel, au point de tout abandonner. Seigneur, donne-leur un cœur et un esprit nouveau afin qu’ils te retrouvent et se remettent à ta suite.

Vierge Marie, toi qui a répondu fidèlement à l’appel de Dieu et y es restée fidèle, intercède pour nous.

Exercice spirituel

Décidons aujourd’hui de sortir de nous et de communiquer aux autres la joie de notre relation avec Dieu.

André Kamta Sabang

Christus Vivit


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 + 5 =


Read also x