Ne soyons pas des chrétiens seulement à l’église, mais soyons-le dans le quotidien de nos vies!

Ne soyons pas des chrétiens seulement à l’église, mais soyons-le dans le quotidien de nos vies!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 23, 23-26)

En ce temps-là,
Jésus disait :
    « Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites,
parce que vous payez la dîme
sur la menthe, le fenouil et le cumin,
mais vous avez négligé ce qui est le plus important dans la Loi :
la justice, la miséricorde et la fidélité.
Voilà ce qu’il fallait pratiquer
sans négliger le reste.
    Guides aveugles ! Vous filtrez le moucheron,
et vous avalez le chameau !

    Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites,
parce que vous purifiez l’extérieur de la coupe et de l’assiette,
mais l’intérieur est rempli de cupidité et d’intempérance !
    Pharisien aveugle, purifie d’abord l’intérieur de la coupe,
afin que l’extérieur aussi devienne pur. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Frères et sœurs en Christ, que la grâce de notre Seigneur abonde dans chacune de nos vies. Hier Jésus nous invitait à communiquer la joie de l’évangile. Aujourd’hui, il nous invite à être des chrétiens qui mettent au cœur de leur vie chrétienne l’amour du prochain.

Dans le texte qui nous est proposé, le Seigneur s’adresse à la foule et à ses disciples. Il les invite à faire ce que les pharisiens disent, mais sans faire ce qu’ils font. En effet, les pharisiens paraissaient des croyants modèles. Ils faisaient toutes les prières, tous les jeûnes, les cantiques juifs. Ils mettaient en application toutes les lois qui régissaient la religion juive. De façade, ils semblaient irréprochables, pourtant Jésus ne voulait pas que les disciples copient leur manière de faire.

Pourquoi Jésus ne voulait pas que les disciples suivent leur exemple ? Parce que les actes n’étaient pas vraiment motivés par l’amour de Dieu, mais par un désir de propre justification. Les pharisiens voulaient se montrer parfaits, supérieurs aux autres. C’était une manière de se faire apprécier et respecter par les autres. Au dehors ils semblaient être de bons croyants, mais dans leur manière de traiter les gens, dans leur quotidien, ils oubliaient l’essence du christianisme qui est l’amour du prochain.

En effet, le vrai service de Dieu, c’est le service de l’homme. L’évêque Irénée de Lyon ne disait-il pas que la gloire de Dieu, c’est l’homme debout ? Ainsi, nos prières, nos jeûnes, nos cantiques tout acte de bien que nous faisons doit avoir pour but ultime de nous aider à mieux aimer Dieu en aimant notre prochain, car Dieu se plaît à voir l’homme heureux, épanoui, libre d’aimer et d’être aimé.

A quoi nous sert-il de jeûner, de prier, de nous coucher devant le Saint Sacrement, si à la maison nous ne respectons pas notre conjoint, nous ne donnons pas le pain au pauvre, nous calomnions les voisins, si nous sommes toujours de mauvaise humeur? Le bon chrétien est celui qui dans sa vie quotidienne et à l’église est un exemple d’amour, d’humilité, de miséricorde pour son prochain. A l’église il prie et à la maison il pardonne, il encourage, il donne.

Alors revenons en nous-mêmes. Quel type de chrétien sommes-nous ? Sommes-nous des chrétiens de façade ou des chrétiens réels qui se préoccupent du sort de leur prochain ? Quel témoignage notre entourage peut-il faire de nous ? Notre vie est-elle un témoignage de notre engagement chrétien ?

Prière

Seigneur merci pour cette parole que tu nous donnes aujourd’hui et qui nous pousse à sonder nos cœurs. Souvent nous négligeons l’essentiel, le service du prochain, pour nous concentrer sur l’accessoire. Nous sommes chaque dimanche à la messe et pourtant nous injurions, nous calomnions au dehors. Donne-nous la grâce père très bon, d’une conversion véritable de l’intérieur, d’être des chrétiens à l’église et surtout dans le monde !

Intercession

Seigneur, nous te prions pour tous les chrétiens qui ne sont pas convertis réellement et qui jouent la face. Donne-leur la grâce de te rencontrer et de se convertir réellement afin qu’ils puissent mettre leur vie véritablement au service des autres.

Maman Marie, mère des chrétiens, intercède pour nous.

Exercice spirituel

Prenons un moment et méditons sur notre manière d’être : notre vie témoigne-t-elle de notre engagement chrétien ? Si oui, demandons au Seigneur la grâce de continuer sur ce chemin, sinon, demandons au Seigneur de nous accorder la grâce de la conversion.

Himco Fodjo Flora

Christus Vivit


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 + 1 =


Read also x