Sachons nous réjouir de la grâce de Dieu dans la vie des autres!

Sachons nous réjouir de la grâce de Dieu dans la vie des autres!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 1, 39-45)

En ces jours-là,
Marie se mit en route et se rendit avec empressement
vers la région montagneuse, dans une ville de Judée.
    Elle entra dans la maison de Zacharie
et salua Élisabeth.
    Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie,
l’enfant tressaillit en elle.
Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint,
    et s’écria d’une voix forte :
« Tu es bénie entre toutes les femmes,
et le fruit de tes entrailles est béni.
    D’où m’est-il donné
que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ?
    Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles,
l’enfant a tressailli d’allégresse en moi.
    Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles
qui lui furent dites de la part du Seigneur. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Frères et sœurs en Christ, que la grâce de notre Seigneur, celle de ce temps de l’Avent qui s’achève et du temps de noël qui s’approche, demeure et abonde dans nos vies. Beaucoup parmi nous sont occupé(e)s par les préparatifs des fêtes, au milieu de tout cela n’oublions pas que noël est d’abord la venue de notre sauveur, celui qui nous donne la vie en abondance chaque jour. Le texte de ce matin nous invite à réfléchir sur notre attitude face au bonheur de l’autre, surtout lorsque notre situation n’est pas meilleure.

En effet, La Sainte Vierge Marie, informée par l’ange Gabriel de la grossesse d’Élisabeth sa cousine, s’empresse d’aller lui porter secours et partager sa joie avec elle. De même Élisabeth se réjouit lorsque l’Esprit en elle lui révèle que sa cousine Marie est enceinte du messie. Les deux femmes au lieu de se jalouser et de s’envier, rendent grâce à Dieu qui les a visités toutes les deux. Elles arrivent à se réjouir de la grâce de Dieu dans la vie de leur sœur ou frère.

Aujourd’hui, de plus en plus, des crimes, des actes mauvais sont commis au travail, dans les familles à cause de la jalousie de l’envie. Beaucoup ne supportent pas que leur petit frère ou sœur, leur collègue de travail inférieur, soit plus intelligent, plus riche, ait plus d’enfants qu’eux. Beaucoup parmi nous n’arrive pas à se réjouir lorsqu’ils entendent qu’un ami va se marier, qu’une collègue a eu une promotion au travail, que le voisin tel a eu la grâce des jumeaux, que le frère ou la sœur a acheté une nouvelle voiture.

Il faut pourtant comme la Vierge et Élisabeth, accepter et se réjouir de la grâce de Dieu dans la vie des autres. Ce que Dieu fait pour nous ou ne fait pas mais que nous souhaitons, nous devons souhaiter qu’il le fasse pour les autres. La Sainte Vierge était dans une position délicate, tant que Joseph n’acceptait pas l’enfant Jésus et pourtant, elle s’est réjouie pour sa cousine, elle a rendu grâce à Dieu.

Il faut aller plus loin et être capable de se mettre au service de ces personnes que Dieu a visité. Faire tout ce qui est possible pour que cette grâce porte des fruits abondants dans leur vie, les aider à se réaliser et à s’épanouir dans cette grâce au lieu de critiquer et de devenir des obstacles pour eux. Servir l’autre comme on aimerait être servi, c’est l’amour selon le Christ, l’amour attendu de nous par le Seigneur.

Méditons donc sur notre attitude lorsque notre prochain est comblé de la grâce de Dieu. Est-ce que nous nous réjouissons sincèrement pour lui et nous faisons tout pour l’aider ou nous nous laissons dévorer par la jalousie et les mauvaises pensées ?

Prions

Père d’amour, donne-nous ton cœur afin que nous sachions nous réjouir de ta grâce dans la vie de nos frères et sœurs. Aide nous également à être de ceux qui facilitent le chemin de cette grâce en eux.

Intercession

Pour les frères et sœurs qui ne s’entendent pas et ne se supportent pas, Seigneur accorde leur la grâce de se réconcilier et de s’aimer en toi.

Maman Marie, intercède pour nous.

Exercice spirituel

Pensons aujourd’hui aux personnes autour de nous qui ont des grâces que nous avons demandées au Seigneur et pas encore reçues. Prenons le temps de rendre grâce à Dieu pour eux et souhaitons-leur davantage de grâces.

Himco Fodjo Flora

Christus Vivit


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 × 9 =


Read also x