Se débarrasser de tous les empêchements pour suivre Jésus!

Se débarrasser de tous les empêchements pour suivre Jésus!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« La gloire du Seigneur rayonne dans toute son œuvre » (Si 42, 15-25)

Lecture du livre de Ben Sira le Sage

Je vais rappeler les œuvres du Seigneur.
Ce que j’ai vu, je vais le raconter :
c’est par sa parole que le Seigneur a réalisé ses œuvres,
tel fut son décret par sa bénédiction.
Comme le soleil, dans son éclat, regarde chaque chose,
ainsi la gloire du Seigneur rayonne dans toute son œuvre.
Il est impossible aux anges, les saints du Seigneur,
de décrire toutes les merveilles
que le Seigneur souverain de l’univers fit inébranlables
pour que l’univers soit affermi dans sa gloire.
Le Seigneur a scruté les abîmes et les cœurs,
il a discerné leurs subtilités.
Car le Très-Haut possède toute connaissance,
il a observé les signes des temps,
faisant connaître le passé et l’avenir,
et dévoilant les traces des choses cachées.
Aucune pensée ne lui a échappé,
pas une parole ne lui a été cachée.
Il a organisé les chefs-d’œuvre de sa sagesse,
lui qui existe depuis toujours et pour toujours ;
rien n’y fut ajouté ni retranché :
il n’a eu besoin d’aucun conseiller.
Comme toutes ses œuvres sont attirantes,
jusqu’à la plus petite étincelle qu’on peut apercevoir !
Tout cela vit et demeure à jamais,
remplit son office et lui obéit.
Tout va par deux, l’un correspond à l’autre,
il n’a rien fait de défectueux,
il a confirmé l’excellence d’une chose par l’autre ;
qui se rassasierait de contempler sa gloire ?

– Parole du Seigneur.

Psaume

(32 (33), 2-3, 4-5, 6-7, 8-9)

R/ Le Seigneur a fait les cieux par sa parole. (32, 6a)

Rendez grâce au Seigneur sur la cithare,
jouez pour lui sur la harpe à dix cordes.
Chantez-lui le cantique nouveau,
de tout votre art soutenez l’ovation.

Oui, elle est droite, la parole du Seigneur ;
il est fidèle en tout ce qu’il fait.
Il aime le bon droit et la justice ;
la terre est remplie de son amour.

Le Seigneur a fait les cieux par sa parole,
l’univers, par le souffle de sa bouche.
Il amasse, il retient l’eau des mers ;
les océans, il les garde en réserve.

Que la crainte du Seigneur saisisse la terre,
que tremblent devant lui les habitants du monde !
Il parla, et ce qu’il dit exista ;
il commanda, et ce qu’il dit survint.

Évangile

« Rabbouni, que je retrouve la vue ! » (Mc 10, 46b-52)

Alléluia. Alléluia.
Moi, je suis la lumière du monde, dit le Seigneur.
Celui qui me suit aura la lumière de la vie.
Alléluia. (Jn 8, 12)

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
tandis que Jésus sortait de Jéricho
avec ses disciples et une foule nombreuse,
le fils de Timée, Bartimée, un aveugle qui mendiait,
était assis au bord du chemin.
Quand il entendit que c’était Jésus de Nazareth,
il se mit à crier :
« Fils de David, Jésus, prends pitié de moi ! »
Beaucoup de gens le rabrouaient pour le faire taire,
mais il criait de plus belle :
« Fils de David, prends pitié de moi ! »
Jésus s’arrête et dit :
« Appelez-le. »
On appelle donc l’aveugle, et on lui dit :
« Confiance, lève-toi ;
il t’appelle. »
L’aveugle jeta son manteau,
bondit et courut vers Jésus.
Prenant la parole, Jésus lui dit :
« Que veux-tu que je fasse pour toi ? »
L’aveugle lui dit :
« Rabbouni, que je retrouve la vue ! »
Et Jésus lui dit :
« Va, ta foi t’a sauvé. »
Aussitôt l’homme retrouva la vue,
et il suivait Jésus sur le chemin.

– Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Bien-aimés du Seigneur, aujourd’hui l’évangile nous parle de la guérison de Bartimée, l’aveugle mendiant.

Alors que Jésus passait, Bartimée s’en est rendu compte. Il a crié fort pour inviter Jésus à faire quelque chose pour lui. Notons qu’après ce cri, il n’est pas resté sur place. Et malgré que les gens le rabrouent, il  a répondu à l’appel que Jésus lui a lancé. Non seulement il a bravé cette foule qui s’opposait à lui, mais plus encore il a prouvé qu’ayant découvert Jésus, plus rien ne compte pour lui. Ainsi, il a crié  de toutes ses forces, et a ensuite a jeté le manteau qu’il portait et qui pouvait le retenir et l’empêcher d’aller aisément vers Jésus. Jésus est pour lui l’unique nécessaire. Ni sa cécité, ni les autres personnes, ni son manteau, rien ne l’a empêché de bondir et de courir vers Jésus.

Étant près de Jésus, il n’a pas perdu de temps avant de dire ce qu’il veut obtenir de Lui : retrouver la vue.  Jésus lui a accordé cette grâce sans autre condition car il a fait preuve d’une foi solide et ferme.

Comme cet aveugle, nous sommes invités ; à ne pas hésiter de crier vers Dieu quand nous avons besoin de Lui ; à ne pas nous laisser intimider par ceux qui veulent nous détourner de Dieu ; à ne pas nous laisser retenir par nos richesses et nos sécurités éphémères que représente notre avoir : à être prêts à courir vers le Seigneur quand nous avons besoin de Lui, autrement dit avoir une foi vivante qui nous fait bondir sans gêne, et jamais une foi inerte.

Prions

Seigneur, aide-nous à savoir nous départir de nos peurs et nos lourdeurs pour courir à ta rencontre car nous avons toujours besoin de Toi.

Intercession

Prions pour la délivrance de ceux qui ne vivent pas aisément leur foi à cause des intimidations et des affaires de ce monde.

Marie, Mère des croyants, intercède-nous.

Exercice spirituel

Regarder dans ma vie ce qui, comme un manteau me couvre et m’empêche d’aller vers le Seigneur et travailler à m’en débarrasser pour courir à sa rencontre.

Abbé Jules Foko, prêtre du diocèse de Bafoussam


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 × 12 =


Read also x