Si la miséricorde de Dieu dépasse toujours notre foi, c’est encore la foi qui l’active!

Si la miséricorde de Dieu dépasse toujours notre foi, c’est encore la foi qui l’active!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Première lecture

« Je ferai de toi mon épouse pour toujours » (Os 2, 16.17b-18.21-22)

Lecture du livre du prophète Osée

Ainsi parle le Seigneur :
    Mon épouse infidèle,
je vais la séduire,
je vais l’entraîner jusqu’au désert,
et je lui parlerai cœur à cœur.
    Là, elle me répondra
comme au temps de sa jeunesse,
au jour où elle est sortie du pays d’Égypte.
    En ce jour-là – oracle du Seigneur –,
voici ce qui arrivera :
Tu m’appelleras : « Mon époux »
et non plus : « Mon Baal » (c’est-à-dire « mon maître »).
    Je ferai de toi mon épouse pour toujours,
je ferai de toi mon épouse
dans la justice et le droit,
dans la fidélité et la tendresse ;
    je ferai de toi mon épouse dans la loyauté,
et tu connaîtras le Seigneur.

            – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 144 (145), 2-3, 4-5, 6-7, 8-9)

R/ Le Seigneur est tendresse et pitié ! (Ps 144, 8a)

Chaque jour je te bénirai,
je louerai ton nom toujours et à jamais.
Il est grand, le Seigneur, hautement loué ;
à sa grandeur, il n’est pas de limite.

D’âge en âge, on vantera tes œuvres,
on proclamera tes exploits.
Je redirai le récit de tes merveilles,
ton éclat, ta gloire et ta splendeur.

On dira ta force redoutable ;
je raconterai ta grandeur.
On rappellera tes immenses bontés ;
tous acclameront ta justice.

Le Seigneur est tendresse et pitié,
lent à la colère et plein d’amour ;
la bonté du Seigneur est pour tous,
sa tendresse, pour toutes ses œuvres.

Évangile

« Ma fille est morte à l’instant ; mais viens, et elle vivra » (Mt 9, 18-26)

Alléluia. Alléluia.
Notre Sauveur, le Christ Jésus, a détruit la mort ;
il a fait resplendir la vie par l’Évangile.
Alléluia. (2 Tm 1, 10)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
    tandis que Jésus parlait aux disciples de Jean le Baptiste,
voilà qu’un notable s’approcha.
Il se prosternait devant lui en disant :
« Ma fille est morte à l’instant ;
mais viens lui imposer la main,
et elle vivra. »
    Jésus se leva et le suivit, ainsi que ses disciples.

    Et voici qu’une femme
souffrant d’hémorragies depuis douze ans
s’approcha par derrière
et toucha la frange de son vêtement.
    Car elle se disait en elle-même :
« Si je parviens seulement à toucher son vêtement,
je serai sauvée. »
    Jésus se retourna et, la voyant, lui dit :
« Confiance, ma fille !
Ta foi t’a sauvée. »
Et, à l’heure même, la femme fut sauvée.

    Jésus, arrivé à la maison du notable,
vit les joueurs de flûte
et la foule qui s’agitait bruyamment.
Il dit alors :
    « Retirez-vous.
La jeune fille n’est pas morte : elle dort. »
    Mais on se moquait de lui.
Quand la foule fut mise dehors,
il entra, lui saisit la main,
et la jeune fille se leva.
    Et la nouvelle se répandit dans toute la région.

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Bien-aimés dans le Seigneur Dieu soit loué en tout temps. En écoutant l’Évangile de ce jour, nous percevons la miséricorde insondable de notre Dieu ! Le texte nous présente deux situations désespérées, humainement parlant. Un homme dont la fille est morte et une femme qui porte une maladie incurable depuis une douzaine d’année. Dans les deux situations, c’est la foi en Jésus-Christ qui débloque la situation. Jésus dit particulièrement à la femme hémorroïsse « Confiance ma fille, ta foi t’a sauvé. » C’est dire que la foi en Jésus Christ sauve, la foi en Lui débloque les situations apparemment désespérées. La foi en Jésus Christ rend possible ce qui n’est pas possible aux yeux des hommes. Ce texte nous inspire surtout de contempler la miséricorde insondable de Dieu, qui dépasse toujours la mesure de notre foi. Dans ce texte nous pouvons déceler trois manifestations différentes de la miséricorde de Dieu dans notre propre vie.

La première situation est celle ordinaire : Dieu nous exauce parce que nous lui avons ouvertement par notre voix et notre foi demander son secours : « Ma fille est morte à l’instant ; mais viens lui imposer la main, et elle vivra. » Ici nous demandons avec foi et Dieu nous donne.

Dans une autre situation, nous sommes fatigués de parler, nous murmurons dans notre cœur notre désir, notre besoin, et posons plutôt un acte de foi. La femme touche le vêtement de Jésus-Christ avec foi et obtient la guérison.

Dans le dernier cas, nous sommes comme morts, nous ne pouvons pas dire mot, ni poser un acte, mais Dieu intervient en notre faveur. Souvent nous recevons des solutions à nos problèmes alors que nous n’avons pas prié pour cela. C’est la prière de foi des autres qui en est à l’origine. Telle est la puissance de l’intercession. Nous ne saurons peut-être jamais qui avait prié pour nous, ce n’est qu’à la fin des temps que nous le découvrirons. La fille du notable de l’Évangile bénéficie de l’intercession fervente de son père, alors qu’elle était morte.

Ces trois cas, nous instruit davantage sur la miséricorde insondable de de notre Dieu. Il est capable de nous relever même quand nous n’avons plus de force pour crier nous-mêmes vers lui. Le savoir nous donne de raffermir notre foi en Lui.

Alors dans nos situations désespérées daignons garder la foi, et non le découragement et le désespoir. Le découragement et le désespoir limite nos chances d’accueillir le Dieu de miséricorde, celui qui rend toute chose possible pour celui qui croit.

Prions

Père Éternel, nous te rendons grâce pour ton immense amour pour nous. Tu nous aimes et nous guéris, même quand nous ne sommes pas en mesure de crier vers toi. Par Jésus Christ ton Fils, gloire et louange à toi pour les siècles des siècles, Amen.

Intercession

Nous te confions Seigneur Jésus tous les malades du monde entier. Daigne Seigneur les visiter et leur accorder ta guérison physique et spirituelle. Nous te prions pour le repos de l’âme de nos frères et sœurs qui sont morts subitement ces derniers jours. Dans ta grande miséricorde efface leurs péchés et accueille leur âme auprès de toi.

Vierge Marie, intercède pour nous

Exercice spirituel

Avons-nous une situation désespérée qui nous préoccupe personnellement ou préoccupe quelqu’un dans notre famille ou autour de nous ? C’est le moment de la porter avec foi au Seigneur.

Loué soit Jésus-Christ

André Kamta Sabang

Communauté des Disciples du Christ Vivant


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 − 1 =


Read also x