Du temps et du cœur pour l’œuvre de Dieu!

Du temps et du cœur pour l’œuvre de Dieu!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Ils ont semé le vent, ils récolteront la tempête » (Os 8, 4-7.11-13)

Lecture du livre du prophète Osée

Ainsi parle le Seigneur :
    Les fils d’Israël ont établi des rois sans me consulter,
ils ont nommé des princes sans mon accord ;
avec leur argent et leur or, ils se sont fabriqué des idoles.
Ils seront anéantis.
    Je le rejette, ton veau, Samarie !
Ma colère s’est enflammée contre tes enfants.
Refuseront-ils toujours de retrouver l’innocence ?
    Ce veau est l’œuvre d’Israël,
un artisan l’a fabriqué,
ce n’est pas un dieu ;
ce veau de Samarie sera mis en pièces.
    Ils ont semé le vent,
ils récolteront la tempête.
L’épi ne donnera pas de grain ;
s’il y avait du grain,
il ne donnerait pas de farine ;
et, s’il en donnait,
elle serait dévorée par les étrangers.
    Éphraïm a multiplié les autels pour expier le péché ;
et ces autels ne lui servent qu’à pécher.
    J’ai beau lui mettre par écrit tous les articles de ma loi,
il n’y voit qu’une loi étrangère.
    Ils offrent des sacrifices pour me plaire
et ils en mangent la viande,
mais le Seigneur n’y prend pas de plaisir.
Au contraire, il y trouve le rappel de toutes leurs fautes,
il fait le compte de leurs péchés.
Qu’ils retournent donc en Égypte !

            – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 113b (115), 3-4, 5-6, 7ab.8, 9-10)

R/ Peuple de Dieu,
mets ta foi dans le Seigneur.
ou : Alléluia !
(cf. Ps 113b, 9)

Notre Dieu, il est au ciel ;
tout ce qu’il veut, il le fait.
Leurs idoles : or et argent,
ouvrages de mains humaines.

Elles ont une bouche et ne parlent pas,
des yeux et ne voient pas,
des oreilles et n’entendent pas,
des narines et ne sentent pas.

Leurs mains ne peuvent toucher,
leurs pieds ne peuvent marcher,
Qu’ils deviennent comme elles, tous ceux qui les font,
ceux qui mettent leur foi en elles.

Israël, mets ta foi dans le Seigneur :
le secours, le bouclier, c’est lui !
Famille d’Aaron, mets ta foi dans le Seigneur :
le secours, le bouclier, c’est lui !

Évangile

« La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux » (Mt 9, 32-38)

Alléluia. Alléluia.
Moi, je suis le bon Pasteur, dit le Seigneur ;
je connais mes brebis
et mes brebis me connaissent.
Alléluia. (Jn 10, 14)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
    voici qu’on présenta à Jésus
un possédé qui était sourd-muet.
    Lorsque le démon eut été expulsé,
le sourd-muet se mit à parler.
Les foules furent dans l’admiration, et elles disaient :
« Jamais rien de pareil ne s’est vu en Israël ! »
    Mais les pharisiens disaient :
« C’est par le chef des démons
qu’il expulse les démons. »

    Jésus parcourait toutes les villes et tous les villages,
enseignant dans leurs synagogues,
proclamant l’Évangile du Royaume
et guérissant toute maladie et toute infirmité.
    Voyant les foules, Jésus fut saisi de compassion envers elles
parce qu’elles étaient désemparées et abattues
comme des brebis sans berger.
    Il dit alors à ses disciples :
« La moisson est abondante,
mais les ouvriers sont peu nombreux.
    Priez donc le maître de la moisson
d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Frères et sœurs en Jésus Christ. Béni soit le Seigneur qui nous donne de voir ce nouveau jour. Aujourd’hui le cœur du Seigneur est triste, plein de compassion pour les foules qui ont besoin de Dieu et de sa grâce et personne pour les leur apporter. Les brebis sont abondantes mais très peu de vrais bergers sont disponibles.

En effet, le Seigneur Jésus a devant lui une foule nombreuse de personnes qui souffrent, qui cherchent le vrai bonheur et que quelqu’un leur montre le chemin. Le nombre de ceux qui cherchent Dieu, sans même le savoir est très grand. Mais les moissonneurs, les annonceurs de la bonne nouvelle sont très rares.

Le bon berger est celui qui a du temps et du cœur pour les brebis. Celui qui peut sacrifier son temps par amour pour les âmes. Le temps pour écouter, pour évangéliser, pour apporter du réconfort, de l’espoir à ceux qui en ont besoin sans espoir de recevoir quelques choses en retour.

Aujourd’hui personne n’a le temps pour servir Dieu. Nous sommes toujours occupés, nous avons notre travail, nos études, nos enfants, nos familles, nos associations et nous n’avons pas le temps pour Dieu, pour servir l’église.

Ce que nous oublions c’est que chaque seconde de vie est un cadeau de Dieu. C’est un temps qui nous est donné pour un but précis sauver notre âme et celle de beaucoup d’autres. Si nos activités, notre temps ne nous sert pas à cela alors nous vivons pour rien, pour des choses éphémères qui sont aussi fluctuantes que le vent. En effet que sert à l’homme de gagner l’univers si c’est pour finalement perdre son âme ?

Même dans les paroisses, on est constamment occupé à la recherche des fonds, à la construction de ci ou de ça, à beaucoup d’activités mais très peu s’occupe du cœur du peuple de Dieu, des besoins de ses brebis qui ont soif de Jésus. Et les fidèles quittent car ils ne sont pas abreuvés du Seigneur. Combien d’activités sont organisés pour vraiment évangéliser et à quelle fréquence? Pour nourrir le peuple de Dieu?

Lorsque nous décidons de servir Dieu, de nous occuper de ses brebis égarées, nous trouvons un sens à notre vie. Nous trouvons de la joie et Dieu rachète notre temps. Il nous comble de ses richesses que nous recherchons au point de ne pas avoir de temps pour lui. A-t-on jamais vu un moissonneur qui ne profite pas de la moisson ? Lorsque nous nous occupons de son œuvre, il s’occupe de nous.

Comment le faire? Tout d’abord en étant conscient que c’est notre mission, dans la vie de tous les jours et dans notre engagement à l’église. Trouvons un groupe dans lequel servir le Seigneur et ramener des âmes.

N’ ayons donc pas peur de ce que nous allons perdre. Car en servant Dieu, en nous mettant à sa vigne, en prenant soin des âmes, il prendra soin de nous et nous trouverons surtout la vraie joie et le vrai bonheur !

Revenons donc en nous même : quelles sont nos excuses pour ne pas travailler à la moisson de Dieu ? Sommes nous préoccupés par l’œuvre de Dieu, Avons nous dans notre cœur le fardeau et le désir profond d’annoncer Jésus Christ aux nations ? Sommes nous préoccupés par la laïcisation constante du monde ?

Prions

Seigneur donne nous la grâce d’être habités par le désir de ramener des âmes à toi.

Intercession

Pour tous les laïcs qui s’engagent dans l’œuvre d’évangélisation donne leur la grâce de persévérer dans leur engagement.

Maman Marie, intercède pour nous.

Exercice spirituel

Décidons de nous engager dans un service à l’église et si nous le sommes déjà, prenons des mesures pour faire notre service avec plus de ferveur.

Flora KAMTA, Communauté des Disciples du Christ Vivant


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 + 21 =


Read also x