Soutenons matériellement notre Église, prenons soin de nos pasteurs !

Soutenons matériellement notre Église, prenons soin de nos pasteurs !
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Je peux tout en celui qui me donne la force » (Ph 4, 10-19)

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Philippiens

Frères,
    j’ai éprouvé une grande joie dans le Seigneur
à voir maintenant refleurir vos bonnes dispositions pour moi :
elles étaient bien vivantes,
mais vous n’aviez pas occasion de les montrer.
    Ce ne sont pas les privations qui me font parler ainsi,
car j’ai appris à me contenter de ce que j’ai.
    Je sais vivre de peu,
je sais aussi être dans l’abondance.
J’ai été formé à tout et pour tout :
à être rassasié et à souffrir la faim,
à être dans l’abondance et dans les privations.
    Je peux tout
en celui qui me donne la force.
    Cependant, vous avez bien fait de vous montrer solidaires
quand j’étais dans la gêne.
    Vous, les Philippiens, vous le savez :
dans les premiers temps de l’annonce de l’Évangile,
au moment où je quittais la Macédoine,
je n’ai eu ma part dans les recettes et dépenses
d’aucune Église, excepté la vôtre.
    À Thessalonique déjà, vous m’avez envoyé, et même deux fois,
ce dont j’avais besoin.
    Je ne recherche pas les dons ;
ce que je recherche,
c’est le bénéfice qui s’ajoutera à votre compte.
    J’ai d’ailleurs tout reçu, je suis dans l’abondance ;
je suis comblé depuis qu’Épaphrodite m’a remis votre envoi :
c’est comme une offrande d’agréable odeur,
un sacrifice digne d’être accepté et de plaire à Dieu.
    Et mon Dieu comblera tous vos besoins selon sa richesse,
magnifiquement,
dans le Christ Jésus.

            – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 111 (112), 1-2, 5-6, 8a.9)

R/ Heureux qui craint le Seigneur !
ou : Alléluia !
(Ps 111, 1a)

Heureux qui craint le Seigneur,
qui aime entièrement sa volonté !
Sa lignée sera puissante sur la terre ;
la race des justes est bénie.

L’homme de bien a pitié, il partage ;
il mène ses affaires avec droiture.
Cet homme jamais ne tombera ;
toujours on fera mémoire du juste.

Son cœur est confiant, il ne craint pas.
À pleines mains, il donne au pauvre ;
à jamais se maintiendra sa justice,
sa puissance grandira, et sa gloire !

Évangile

« Si vous n’avez pas été dignes de confiance pour l’argent malhonnête, qui vous confiera le bien véritable ? » (Lc 16, 9-15)

Alléluia. Alléluia.
Jésus Christ s’est fait pauvre, lui qui était riche,
pour que vous deveniez riches par sa pauvreté.
Alléluia. (cf. 2 Co 8, 9)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
    « Moi, je vous le dis :
Faites-vous des amis avec l’argent malhonnête,
afin que, le jour où il ne sera plus là,
ces amis vous accueillent dans les demeures éternelles.
    Celui qui est digne de confiance dans la moindre chose
est digne de confiance aussi dans une grande.
Celui qui est malhonnête dans la moindre chose
est malhonnête aussi dans une grande.
    Si vous n’avez pas été dignes de confiance pour l’argent malhonnête,
qui vous confiera le bien véritable ?
    Et si, pour ce qui est à autrui, vous n’avez pas été dignes de confiance,
ce qui vous revient, qui vous le donnera ?
    Aucun domestique ne peut servir deux maîtres :
ou bien il haïra l’un et aimera l’autre,
ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre.
Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’argent. »

    Quand ils entendaient tout cela, les pharisiens,
eux qui aimaient l’argent,
tournaient Jésus en dérision.
    Il leur dit alors :
« Vous, vous êtes de ceux qui se font passer pour justes
aux yeux des gens,
mais Dieu connaît vos cœurs ;
en effet, ce qui est prestigieux pour les gens
est une chose abominable aux yeux de Dieu. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Bien-aimés de Dieu que le Seigneur soit avec vous. Aujourd’hui, la lettre de Saint Paul Apôtre aux Philippiens nous permet d’aborder un sujet généralement sensible en Église : la question du soutien matériel de l’Église par les fidèles. Méditons sur cette question et faisons la vérité pour chacun d’entre nous.

Avant d’y arriver, précisons ce qui se passe dans la première lecture que nous venons d’écouter ? Les fidèles chrétiens de Philippes ont apporté une aide matérielle à leur pasteur, Paul, pour l’aider à prendre soin de lui afin de mieux annoncer l’Évangile. Paul ne leur as pas caché sa satisfaction, il  leur exprime sa profonde gratitude.

Faisons quelques remarques sur les qualités de cette belle communauté de Philippes et sur son pasteur Paul.

La communauté de Philippes a pris l’initiative d’aider Paul librement par pure foi et amour. Elle connait son pasteur et peut savoir son besoin. Voilà une communauté qui devrait nous inspirer. Cette communauté sait et a compris qu’il lui revient de prendre soin des ouvriers apostoliques, de ceux qui se consacrent totalement à leur annoncer et à leur donner ce trésor qu’est l’Évangile de Jésus-Christ. Alors, prenons soin de nos pasteurs ! Le Seigneur en nous les envoyant leur à donner la recommandation de ne pas s’encombrer de biens matériels pour la route : «Ne vous procurez ni or ni argent, ni monnaie de cuivre à mettre dans vos ceintures, ni sac pour la route, ni tunique de rechange, ni sandales, ni bâton. L’ouvrier, en effet, mérite sa nourriture. »(Mt10,9-10) C’est nous, qui les accueillons et recevons d’eux le message du Christ, qui devons prendre soin d’eux. Le Seigneur nous donne gratuitement l’Évangile à travers le service de nos pasteurs, il nous demande seulement la charité de prendre soin d’eux pour qu’ils puissent continuer à nous servir.

Du côté du pasteur qu’est l’apôtre Paul, nous pouvons remarquer qu’il n’a pas tordu le cou aux fidèles de cette communauté pour qu’ils lui apportent ce soutien matériel. Puisqu’il sait vivre la pauvreté évangélique : «  J’ai appris à me contenter de ce que j’ai. Je sais vivre de peu, je sais aussi vivre dans l’abondance ». Paul a compris du Christ qu’il ne peut « servir à la fois Dieu et l’argent. » ( Lc16, 13). C’est dire que Paul est un pasteur détaché ! Il ne torpille pas ses fidèles pour leur enlever même le nécessaire pour leur survie. Il accepte volontiers la générosité de ses fidèles, mais, ne leur met aucune pression malsaine.

Nous remarquons aussi que Paul après avoir reçu ce don de sa communauté, prie pour elle afin que le Seigneur les bénisse et les comble encore davantage de biens matériels et spirituels. Nous comprenons ainsi que que le pasteur dans le manque est celui dont les chrétiens sont matériellement pauvres. Si les fidèles n’ont rien, ils ne pourront pas prendre soin du pasteur. Cependant, si le pasteur prie pour ses fidèles et leur enseigne la vraie Bonne Nouvelle, la communauté épanouie spirituellement, trouvera la force et la grâce de se développer matériellement et le pasteur sera en retour au petit soin. Le Seigneur recommande aux pasteurs: « sur votre route, proclamez que le royaume des Cieux est tout proche. Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, expulsez les démons. Vous avez reçu gratuitement : donnez gratuitement. » (Mt10, 7-8) C’est dire que le pasteur qui prend bien soin de sa communauté en se mettant réellement et totalement à son service ne manquera de rien. Et s’il reste fidèle aux recommandations du Christ, il saura se contenter de la situation matérielle de sa paroisse et de ses fidèles.

Prions

Seigneur Dieu notre Père, donne-nous un cœur généreux pour partager et prendre soin de nos pasteurs et de ta sainte Église. Accorde-nous d’accueillir l’Évangile dans un cœur bien disposé, qu’il transforme nos misères spirituelles et matérielles. Par Jésus le Christ notre Seigneur.

Intercession

Nous te prions Seigneur pour toutes les Églises et les pasteurs qui ont besoin d’un soutien matériel pour mieux annoncer ton Évangile. Suscite la générosité des fidèles afin qu’ils s’unissent pour prendre soin des ouvriers apostoliques qui leur sont envoyés. Comble de tes bénédictions et richesses ceux qui mettent une part de leurs biens matériels et financiers au service de ton Église et de tes pasteurs.

Vierge Marie, intercède pour nous.

Exercice spirituel

Décidons et donnons nos contributions financières demandées par notre diocèse ou notre paroisse pour que l’Évangile soit toujours annoncé.

André Kamta Sabang

Christus Vivit


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
7 × 7 =


Read also x