Soyons des terres fertiles et laissons nous transformer!

Soyons des terres fertiles et laissons nous transformer!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Du ciel, je vais faire pleuvoir du pain pour vous » (Ex 16, 1-5.9-15)

Lecture du livre de l’Exode

Toute la communauté des fils d’Israël partit d’Élim
et atteignit le désert de Sine, entre Élim et le Sinaï,
le quinzième jour du deuxième mois après sa sortie du pays d’Égypte.
    Dans le désert, toute la communauté des fils d’Israël
récriminait contre Moïse et son frère Aaron.
    Les fils d’Israël leur dirent :
« Ah ! Il aurait mieux valu mourir
de la main du Seigneur, au pays d’Égypte,
quand nous étions assis près des marmites de viande,
quand nous mangions du pain à satiété !
Vous nous avez fait sortir dans ce désert
pour faire mourir de faim tout ce peuple assemblé ! »
    Le Seigneur dit à Moïse :
« Voici que, du ciel, je vais faire pleuvoir du pain pour vous.
Le peuple sortira pour recueillir chaque jour sa ration quotidienne,
et ainsi je vais le mettre à l’épreuve :
je verrai s’il marchera, ou non, selon ma loi.
    Mais, le sixième jour,
quand ils feront le compte de leur récolte,
ils trouveront le double de la ration quotidienne. »
    Moïse dit ensuite à Aaron :
« Ordonne à toute la communauté des fils d’Israël :
“Présentez-vous devant le Seigneur,
car il a entendu vos récriminations.” »
    Aaron parla à toute la communauté des fils d’Israël ;
puis ils se tournèrent du côté du désert,
et voici que la gloire du Seigneur apparut dans la nuée.
    Le Seigneur dit alors à Moïse :
    « J’ai entendu les récriminations des fils d’Israël.
Tu leur diras :
“Au coucher du soleil, vous mangerez de la viande
et, le lendemain matin, vous aurez du pain à satiété.
Alors vous saurez que moi, le Seigneur, je suis votre Dieu.” »

    Le soir même, surgit un vol de cailles qui recouvrirent le camp ;
et, le lendemain matin, il y avait une couche de rosée autour du camp.
    Lorsque la couche de rosée s’évapora,
il y avait, à la surface du désert, une fine croûte,
quelque chose de fin comme du givre, sur le sol.
    Quand ils virent cela, les fils d’Israël se dirent l’un à l’autre :
« Mann hou ? » (ce qui veut dire : Qu’est-ce que c’est ?),
car ils ne savaient pas ce que c’était.
Moïse leur dit :
« C’est le pain que le Seigneur vous donne à manger. »

            – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 77 (78), 18-19, 23-24, 25-26, 27-28)

R/ Le Seigneur donne le pain du ciel !  (cf. Ps 77, 24b)

Ils tentaient le Seigneur dans leurs cœurs,
ils réclamèrent de manger à leur faim.
Ils s’en prennent à Dieu et demandent :
« Dieu peut-il apprêter une table au désert ? »

Il commande aux nuées là-haut,
il ouvre les écluses du ciel :
pour les nourrir il fait pleuvoir la manne,
il leur donne le froment du ciel.

Chacun se nourrit du pain des Forts,
il les pourvoit de vivres à satiété.
Dans le ciel, il pousse le vent d’est
et lance le grand vent du midi.

Sur eux il fait pleuvoir une nuée d’oiseaux,
autant de viande que de sable au bord des mers.
Elle s’abat au milieu de leur camp
tout autour de leurs demeures.

Évangile

« Ils ont donné du fruit à raison de cent pour un » (Mt 13, 1-9)

Alléluia. Alléluia.
La semence est la parole de Dieu,
le semeur est le Christ ;
celui qui le trouve demeure pour toujours.
Alléluia. (cf. Mt 13, 4.23)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

Ce jour-là, Jésus était sorti de la maison,
et il était assis au bord de la mer.
  Auprès de lui se rassemblèrent des foules si grandes
qu’il monta dans une barque où il s’assit ;
toute la foule se tenait sur le rivage.
  Il leur dit beaucoup de choses en paraboles :
« Voici que le semeur sortit pour semer.
  Comme il semait,
des grains sont tombés au bord du chemin,
et les oiseaux sont venus tout manger.
  D’autres sont tombés sur le sol pierreux,
où ils n’avaient pas beaucoup de terre ;
ils ont levé aussitôt,
parce que la terre était peu profonde.
  Le soleil s’étant levé, ils ont brûlé
et, faute de racines, ils ont séché.
  D’autres sont tombés dans les ronces ;
les ronces ont poussé et les ont étouffés.
  D’autres sont tombés dans la bonne terre,
et ils ont donné du fruit
à raison de cent, ou soixante, ou trente pour un.
  Celui qui a des oreilles,
qu’il entende ! »

                       – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Bien aimés, que l’enseignement du Christ en ce jour nous fortifie davantage afin que nous soyons de vrais témoins de l’amour de Dieu. Le Seigneur nous interpelle aujourd’hui sur la disposition intérieure de ceux-là qui reçoivent sa parole et ce que devient celle-ci une fois écoutée. La parabole du semeur en est une illustration. Le Semeur est le Seigneur qui répand sa parole et ses grâces à tous les hommes peu importe leur degré d’écoute et leur disposition de cœur pour les laisser agir en eux. Il nous fait voir les différentes catégories de personnes qui reçoivent sa parole et sa manifestation dans leurs vies. Les questions que chacun de nous doit se poser est : Dans quelle catégorie est-ce que je me trouve ? Le Seigneur peut-il compter sur moi pour faire fructifier sa parole ?

Le refus de changer, les difficultés de la vie, la recherche d’une stabilité financière, la bataille du gagne-pain et autres préoccupations ont transformé la parole de Dieu en une musique que chacun écoute en fonction de ses humeurs, en livre d’histoire ou de poésie qu’on lit pour connaitre l’évolution du monde d’un point de vue religieux ou pour savourer le style linguistique employé. Bref, la parole de Dieu de plus en plus devient un simple récit, on ne sait plus y prêter l’oreille de façon à la laisser atteindre notre cœur.

Le chrétien aujourd’hui est plus un lecteur qu’une personne qui médite, il ne se soucie plus trop de sa triple mission de Prêtre, Prophète et Roi reçu lors de son baptême ; comment donc la parole de Dieu peut-elle porter du fruit sur cette terre qui perd ses racines baptismales, cette terre qui n’a plus de temps pour Dieu, cette terre d’individualisme accentué, cette terre de jalousie, de calomnie, de mensonge, de détournement, d’adultère, d’infidélité, de guerre ; pourtant chaque jour, chaque dimanche, nous écoutons la parole de Dieu.

Chacun de nous représente l’un de ces sols ou encore porte en lui les quatre types. Évaluons donc de prime abord ce qui empêche la parole de Dieu de s’enraciner totalement dans notre cœur, une habitude que nous ne voulons pas changer. Est-ce la façon dont nous menons notre vie ou gagnons notre pain quotidien ? Est-ce plutôt la façon dont nous traitons les autres autour de nous ? Ensuite évaluons dans notre entourage toutes les personnes, tous les milieux qui étouffent la Parole de Dieu en nous et éloignons-nous-en.

Mes frères et sœurs, Dieu a besoin de nous, il veut que nous soyons cette terre fructueuse, qui porte les fruits d’amour, de paix, de joie et de partage ; à travers cette parabole il veut que nous prenions conscience de notre état de chrétien, conscience du rôle qui est nôtre dans ce monde de désolation, celui de porter assez de bons fruits pour être à notre tour ceux qui sèment le bien dans les cœurs.  

Saints Anne et Joachim dont nous célébrons la mémoire aujourd’hui ont su être des terres fertiles entièrement ouvertes à la Parole de Dieu malgré leurs problèmes personnels dont le plus grand était la stérilité. Ils ont su accueillir la grâce de Dieu en leur fille Marie et l’ont éduquée sur le chemin de l’obéissance à Dieu pour qu’elle accomplisse Sa Volonté. Jusqu’à ce jour ils sont acclamés pour être les parents de la Vierge Marie et les grands-parents du Seigneur Jésus.

Prions

Éternel Dieu Tout Puissant, accorde-moi la grâce du détachement de ce qui m’empêche de laisser ta parole s’enraciner en moi pour que je devienne une terre fertile qui sait accueillir ta grâce et en faire profiter ceux qui m’entourent.

Intercession

Prions pour que par l’intercession des Saints Anne et Joachim, les parents sachent éduquer leurs enfants sur le chemin de Dieu et les aide à accomplir de grandes choses pour le bien de l’humanité.

Maman Marie, prie pour nous.

Exercices spirituel

Prenons aujourd’hui le rôle du semeur et transmettons la joie, l’amour, la paix à tous ceux que nous allons rencontrer.

William BEMSII, Communauté des Disciples du Christ Vivant


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 × 25 =


Read also x