Veillons à la pureté de notre foi en Jésus-Christ

Veillons à la pureté de notre foi en Jésus-Christ
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Dieu vous a réconciliés avec lui » (Col 1, 21-23)

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Colossiens

Frères,
    vous étiez jadis étrangers à Dieu,
et même ses ennemis,
par vos pensées et vos actes mauvais.
    Mais maintenant, Dieu vous a réconciliés avec lui,
dans le corps du Christ, son corps de chair, par sa mort,
afin de vous introduire en sa présence,
saints, immaculés, irréprochables.
    Cela se réalise si vous restez solidement fondés dans la foi,
sans vous détourner de l’espérance
que vous avez reçue en écoutant l’Évangile
proclamé à toute créature sous le ciel.
De cet Évangile, moi, Paul, je suis devenu ministre.

            – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 53 (54), 3-4, 6.8)

R/ Voici que Dieu vient à mon aide. (Ps 53, 6a)

Par ton nom, Dieu, sauve-moi,
par ta puissance rends-moi justice ;
Dieu, entends ma prière,
écoute les paroles de ma bouche.

Voici que Dieu vient à mon aide,
le Seigneur est mon appui entre tous.
De grand cœur, je t’offrirai le sacrifice,
je rendrai grâce à ton nom, car il est bon !

Évangile

« Pourquoi faites-vous ce qui n’est pas permis le jour du sabbat ? » (Lc 6, 1-5)

Alléluia. Alléluia.
Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie, dit le Seigneur.
Personne ne va vers le Père sans passer par moi.
Alléluia. (Jn 14, 6)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

    Un jour de sabbat, Jésus traversait des champs ;
ses disciples arrachaient des épis et les mangeaient,
après les avoir froissés dans leurs mains.
    Quelques pharisiens dirent alors :
« Pourquoi faites-vous
ce qui n’est pas permis le jour du sabbat ? »
    Jésus leur répondit :
« N’avez-vous pas lu ce que fit David
un jour qu’il eut faim,
lui-même et ceux qui l’accompagnaient ?
    Il entra dans la maison de Dieu,
prit les pains de l’offrande, en mangea
et en donna à ceux qui l’accompagnaient,
alors que les prêtres seulement ont le droit d’en manger. »
    Il leur disait encore :
« Le Fils de l’homme est maître du sabbat. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Bien-aimés dans le Seigneur, Dieu soit loué en tout temps. Nous vous proposons aujourd’hui de méditer sur le message qu’adresse Paul aux chrétiens de Colosses dans la première lecture. Nous sommes autour de l’an 60, Paul a fondé une communauté chrétienne à Éphèse, ville voisine de Colosses. Ceux qui s’y sont convertis au Christ et qui ont été disciples de Paul vont poursuivre l’œuvre d’Évangélisation et vont donc évangéliser la Colosses voisine et y fonder une bonne communauté chrétienne. Un certain Épaphras est désigné par Paul comme un acteur significatif de l’éveil de foi à Colosses. Certains biblistes pensent même qu’il serait le fondateur de la communauté chrétienne de Colosses, même si les textes ne le disent pas explicitement. Bref, l’Église de Colosses, après avoir été fondée sur la foi en Jésus-Christ, croissait normalement. Mais, depuis un moment, des erreurs doctrinales se sont glissées dans leur foi en Jésus- Christ. Ils mêlent désormais à leur foi au Christ des pensées agnostiques et épicuriennes, donc philosophiques et se targuent ainsi d’être plus avancés dans la connaissance de la vérité évangélique que les autres communautés. Paul, en ayant entendu parler, leur adresse une missive pour les recadrer. Car, cette communauté, qui avait quitté le paganisme en se convertissant au Christ, était bien en train de retourner subtilement à sa vomissure.

Bien-aimés, la situation des chrétiens de Colosses est typique de la trajectoire spirituelle de nombreux d’entre-nous aujourd’hui. Nous sommes souvent tentés, au nom d’une aspiration à un plus haut degré de spiritualité, à diluer ou à compromettre notre foi principale et principielle en Jésus-Christ, notre foi au Dieu, Père, Fils et Esprit Saint. Les chrétiens syncrétistes sont devenus très nombreux dans l’Église de Jésus. Cela signifie que beaucoup de chrétiens ont, au fil du temps, forgés leur propre dépôt de la foi, qui n’est plus qu’en apparence semblable à celle que nous enseigne l’Église et son Magister. Faisons attention, nous risquons de croire chacun à son type de Christ, son type de pauvre christ. Les philosophies humaines quoique riches en humanité et en humanisme, ne peuvent jamais remplacer valablement ou compléter la foi en Jésus-Christ. C’est la foi en Jésus qui donne sens, aux philosophies humaines, les valide ou les invalide.

Le piège dans lequel était tombée l’Église de Colosses et dans lequel bon nombre parmi nous tombent aujourd’hui, est l’art du mélange. Nous sommes chrétiens, mais en même temps nous sommes plus accrochés à un gourou de pasteur sur internet plus qu’au pasteur présent dans notre Église. L’on juge même l’enseignement de celui que Dieu nous a envoyé comme messager moins pertinent que celui des gourous d’internet. A la longue, cette attitude tue en nous le goût et le dévouement pour notre communauté réelle. On pourra nous entendre à un moment dire : « l’Église ne sauve pas », « ce n’est pas en allant à la messe que nous devenons croyant. » « Certains y vont et ne croient pas. » « Il y a beaucoup de méchants à l’Église » et bien d’autres formules du même genre. Est-ce que le fait qu’on trouve dans la communauté chrétienne des personnes en chemin, qui se battent encore pour croire et pour se convertir, ou qui ne se battent même pas pour se convertir et qui combattent même l’Église de l’intérieur, justifie qu’il soit inutile d’aller à l’Église ? Non, non et non. L’Église n’est pas une communauté de saints, même quand ils y sont saints, ce ne sont que des pécheurs convertis ou en conversion. Si on ne trouvait pas de pécheurs à l’Église, c’est ce qui surprendrait. L’Église est aussi la communauté des pécheurs convertis et non convertis.

Alors bien-aimés, laissons Paul parler à notre cœur aujourd’hui, comme il l’a fait à celui des chrétiens en perdition de Colosses. Ne retournons pas à notre paganisme d’antan. Gardons la pureté de notre foi en Jésus-Christ. Évitons les mélanges spirituels. Demeurons fidèles au Christ et servons-le dans son Église. Tout ceci n’est possible que si nous restons solidement fondés dans la foi, sans nous détourner de l’espérance que nous avons reçue en écoutant l’Évangile proclamé à toute créature sous le ciel, comme nous le dit Saint Paul. Croyons en Jésus-Christ, croyons vraiment en Jésus-Christ, croyons toujours en Jésus-Christ.

Prions

Dieu Éternel et Tout-puissant, garde-nous dans la pureté de foi en ton Fils Jésus-Christ, qui vit et règne avec toi dans l’unité du Saint-Esprit, un seul Dieu pour les siècles des siècles. Amen.

Intercession

Nous prions aujourd’hui pour tous les chrétiens syncrétistes, qui mélangent leur foi en Jésus-Christ, avec d’autres pratiques rituelles peu orthodoxes et catholiques. Que ton Esprit Saint les éclaire et les ramène à leur pureté de foi de départ.

Vierge Marie, intercède pour nous.

Exercice spirituel

Reconsidérons notre Église. Fondons notre foi en elle. Détachons-nous de toutes les autres sources spirituelles qui ne font que diluer la pureté de notre foi en Jésus-Christ.

Loué soit Jésus-Christ.

André Kamta Sabang, Communauté des Disciples du Christ Vivant.

Version audio https://www.youtube.com/watch?v=YtTMRJJwh14


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 10 =


Read also x