Celui qui sert Dieu, Dieu le défend contre ses ennemis

Celui qui sert Dieu, Dieu le défend contre ses ennemis
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Moi, j’étais comme un agneau docile qu’on emmène à l’abattoir » (Jr 11, 18-20)

Lecture du livre du prophète Jérémie

« Seigneur, tu m’as fait savoir,
et maintenant je sais,
tu m’as fait voir leurs manœuvres.
Moi, j’étais comme un agneau docile
qu’on emmène à l’abattoir,
et je ne savais pas qu’ils montaient un complot contre moi.
Ils disaient :
“Coupons l’arbre à la racine,
retranchons-le de la terre des vivants,
afin qu’on oublie jusqu’à son nom.”
Seigneur de l’univers, toi qui juges avec justice,
qui scrutes les reins et les cœurs,
fais-moi voir la revanche que tu leur infligeras,
car c’est à toi que j’ai remis ma cause. »

– Parole du Seigneur.

Psaume

(7, 2-3, 9bc-10, 11-12a.18b)

R/ Seigneur mon Dieu, tu es mon refuge. (7, 2a)

Seigneur mon Dieu, tu es mon refuge !
On me poursuit : sauve-moi, délivre-moi !
Sinon ils vont m’égorger, tous ces fauves,
me déchirer, sans que personne me délivre.

Juge-moi, Seigneur, sur ma justice :
mon innocence parle pour moi.
Mets fin à la rage des impies, affermis le juste,
toi qui scrutes les cœurs et les reins, Dieu, le juste.

J’aurai mon bouclier auprès de Dieu,
le sauveur des cœurs droits.
Dieu juge avec justice ;
je chanterai le nom du Seigneur, le Très-Haut.

Évangile

Est-ce de Galilée que vient le Christ ? (Jn 7, 40-53)

Ta parole, Seigneur, est vérité,
et ta loi, délivrance.

Heureux ceux qui ont entendu la Parole
dans un cœur bon et généreux,
qui la retiennent et portent du fruit par leur persévérance.
Ta parole, Seigneur, est vérité,
et ta loi, délivrance.
(cf. Lc 8, 15)

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
Jésus enseignait au temple de Jérusalem.
Dans la foule, on avait entendu ses paroles,
et les uns disaient :
« C’est vraiment lui, le Prophète annoncé ! »
D’autres disaient :
« C’est lui le Christ ! »
Mais d’autres encore demandaient :
« Le Christ peut-il venir de Galilée ?
L’Écriture ne dit-elle pas
que c’est de la descendance de David
et de Bethléem, le village de David, que vient le Christ ? »
C’est ainsi que la foule se divisa à cause de lui.
Quelques-uns d’entre eux voulaient l’arrêter,
mais personne ne mit la main sur lui.
Les gardes revinrent auprès des grands prêtres et des pharisiens,
qui leur demandèrent :
« Pourquoi ne l’avez-vous pas amené ? »
Les gardes répondirent :
« Jamais un homme n’a parlé de la sorte ! »
Les pharisiens leur répliquèrent :
« Alors, vous aussi, vous vous êtes laissé égarer ?
Parmi les chefs du peuple et les pharisiens,
y en a-t-il un seul qui ait cru en lui ?
Quant à cette foule qui ne sait rien de la Loi,
ce sont des maudits ! »

Nicodème, l’un d’entre eux,
celui qui était allé précédemment trouver Jésus,
leur dit :
« Notre Loi permet-elle de juger un homme
sans l’entendre d’abord pour savoir ce qu’il a fait ? »
Ils lui répondirent :
« Serais- tu, toi aussi, de Galilée ?
Cherche bien, et tu verras
que jamais aucun prophète ne surgit de Galilée ! »
Puis ils s’en allèrent chacun chez soi.

– Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Bien-aimés dans le Seigneur, Dieu soit loué en tout temps. Les textes de l’Évangile et même de la première lecture nous font déjà sentir l’imminence de la passion du Christ. Ces textes nous montrent que Dieu défend, protège contre ses oppresseurs, ceux qui l’aiment et le servent fidèlement. Autrement dit, lorsque l’on sert Dieu, l’on n’a pas à se casser la tête face aux ennemis de Dieu, Dieu lui-même assure notre défense et notre protection.

Dans la première lecture, le prophète Jérémie, est sûr que le Dieu d’Israël à qui il a confié sa cause, et qu’il sert de tout son cœur, infligera une revanche à ses persécuteurs. Dans l’Évangile, les pharisiens complotent contre Jésus pour le faire arrêter et tuer. Ils ont même envoyé des gardes pour se saisir de lui, mais à leur grande surprise, ces gardes sont rentrés transformés en admirateurs de celui dont ils avaient pourtant le mandat d’amener. « Jamais un homme n’a parlé de la sorte ! », dirent-ils, à leur retour, à leurs mandataires.  Il y a même un clivage dans le camp des pharisiens au sujet de Jésus. Tous ne sont plus d’accord qu’il faille faire du mal à Jésus. Nicodème par exemple, celui qui était venu voir Jésus discrètement de nuit, manifeste son opposition au mauvais projet de liquidation de Jésus en dénonçant un vice de procédure, car, s’exclame-t-il, « Notre Loi permet-elle de juger un homme sans l’entendre d’abord pour savoir ce qu’il a fait ? » 

Nous comprenons donc que lorsque nous sommes de tout cœur au service de Dieu, nous n’avons pas à avoir peur des ennemis de Dieu. Ils essaieront toujours de se mettre en travers de notre chemin, mais Dieu, lui, viendra à notre aide, le Seigneur viendra à notre secours. Alors, ne soyons pas des persécutés découragés, des combattus capitulés, mais des serviteurs souffrants, fidèles, capables d’accomplir leur mission jusqu’au bout, même au péril de leur vie.

En tant que chrétien, disciple du Christ, est-ce que les persécutions, que je subis à cause de ma foi en Dieu, me découragent ou m’encouragent-elles à persévérer à la suite de mon Maitre et Seigneur Jésus-Christ ? Est-ce que je me laisse décourager par ceux et celles qui, même étant apparemment de l’Église, combattent de l’intérieur les serviteurs de l’Église ?

Prions et demandons la grâce de ne pas nous-mêmes devenir des persécuteurs, des ennemis de Jésus et de son Église de par nos attitudes anti-Christ et anti-évangéliques.

Prions

Père trois fois Saint, nous te rendons grâce car tu connais même le nombre de nos cheveux et nous protège contre ceux qui veulent nous empêcher de te servir fidèlement. Seigneur couvre-nous toujours de ta protection. Par Jésus le Christ notre Seigneur, amen.

Intercession

Seigneur, tu connais par quelle douleur passent de nombreux frères et sœurs chrétiens, de nombreux ouvriers apostoliques, qui sont persécutés et tués à cause de ton nom et de ton Évangile. Nous te prions de veiller sur eux afin que leur foi ne défaille pas.

Vierge Marie, notre dame des douleurs, intercède pour nous.

Exercice spirituel

Quelles sont nos attitudes qui peuvent être considérées comme persécutrices de Jésus et de l’Église ? Identifions-les et corrigeons-les avec le secours de la grâce de Dieu.

Loué soit Jésus-Christ.

André Kamta Sabang

Communauté des Disciples du Christ Vivant


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 + 4 =


Read also x