Dieu nous aime et se laisse aussi aimer par nous !

Dieu nous aime et se laisse aussi aimer par nous !
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean(Jn12,1-11)

Six jours avant la Pâque,
Jésus vint à Béthanie où habitait Lazare,
qu’il avait réveillé d’entre les morts.
          On donna un repas en l’honneur de Jésus.
Marthe faisait le service,
Lazare était parmi les convives avec Jésus.

          Or, Marie avait pris une livre d’un parfum très pur
et de très grande valeur ;
elle répandit le parfum sur les pieds de Jésus,
qu’elle essuya avec ses cheveux ;
la maison fut remplie de l’odeur du parfum.
          Judas Iscariote, l’un de ses disciples,
celui qui allait le livrer,
dit alors :
                   « Pourquoi n’a-t-on pas vendu ce parfum
pour trois cents pièces d’argent,
que l’on aurait données à des pauvres ? »
          Il parla ainsi, non par souci des pauvres,
mais parce que c’était un voleur :
comme il tenait la bourse commune,
il prenait ce que l’on y mettait.
          Jésus lui dit :
« Laisse-la observer cet usage
en vue du jour de mon ensevelissement !
                   Des pauvres, vous en aurez toujours avec vous,
mais moi, vous ne m’aurez pas toujours. »

          Or, une grande foule de Juifs apprit que Jésus était là,
et ils arrivèrent, non seulement à cause de Jésus,
mais aussi pour voir ce Lazare
qu’il avait réveillé d’entre les morts.
          Les grands prêtres décidèrent alors
de tuer aussi Lazare,
          parce que beaucoup de Juifs, à cause de lui,
s’en allaient, et croyaient en Jésus.

                        – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Frères et Sœurs en Jésus Christ très bonne semaine sainte. L’amour est une réalité qui exige la réciprocité. Dieu nous aime et aime que nous lui manifestons notre gratitude en l’aimant et en le servant en retour. Dans l’Évangile de ce jour, Marthe, Marie et Lazare offrent à Béthanie, une fête en l’honneur de leur grand ami Jésus. Jésus  prend part à ce festin avec beaucoup de plaisir. Il  accepter volontiers le soin que Marie lui administre en lui embaumant les pieds avec du bon parfum. Il savoure sans réserve cet instant de plaisir qui précède le moment le plus douloureux de sa vie, sa passion et sa mort. Judas par égoïsme, sous le prétexte de l’économie et de la charité envers les pauvres gens,  veut s’interposer à l’amour que reçoit le christ de ses amis.

Il est manifeste que si l’amour de Dieu est gratuit et n’oscille pas en fonction de notre réponse, il n’en demeure pas moins qu’il attend de nous une réponse favorable. Être aimé sans aimer en retour empêche de jouir véritablement à l’amour reçu. Si quelque m’aime et que moi je ne l’aime pas en retour, je  ne saurais me réjouir librement de l’amour gratuit qu’il me donne.

Comment donc puis-je aujourd’hui répondre à l’amour de Jésus pour moi ? Comment puis-je faire la fête en son honneur ? Comment puis-je lui verser le parfum sur les pieds ?

Oui Jésus dit à Judas et c’est vrai, que nous ne manquerons jamais de pauvres. Les pauvres, les anawims sont autant de Jésus que je peux soigner. Pendant ce temps de carême finissant, quelle est la place que j’ai réservé aux pauvres dans ma vie ? Combien de fois suis-je allé à leur rencontre ?

Aimer Jésus, c’est prendre soin des pauvres, des nécessiteux. Ne m’arrive-t-il pas de réagir comme Judas ? à savoir penser que manifester mon amour pour Jésus est un gâchis ? Ne m’arrive-t-il pas de critiquer par jalousie ceux qui autour de moi se battent tous les jours pour rendre les autres heureux ?

Prions

Dieu qui nous aime et veux que nous t’aimions en retour, pardonne nos indifférence à ton amour et accorde-nous la grâce de t’aimer à travers ceux qui ont besoin de notre service, particulièrement les plus démunis. Par Jésus le Christ notre Seigneur, amen.

Intercession

Seigneur nous te prions pour tous ceux qui, touchés par ton amour se sont à leur tour engagés dans une action de charité en guise de reconnaissance. Daigne soutenir leurs efforts au quotidien et donne-leur de tenir à leur engagement jusqu’au bout.

Exercice spirituel

Prenons soin d’un nécessiteux aujourd’hui en l’honneur de l’amour miséricordieux de Jésus à notre égard.

André Kamta Sabang

Christus Vivit


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 × 13 =


Read also x