Faire de nos corps, nos cœurs, des maisons agréables à Dieu!

Faire de nos corps, nos cœurs, des maisons agréables à Dieu!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Je pris le petit livre de la main de l’ange, et je le dévorai » (Ap 10, 8-11)

Lecture de l’Apocalypse de saint Jean

Moi, Jean,
    la voix que j’avais entendue, venant du ciel,
me parla de nouveau et me dit :
« Va prendre le livre ouvert
dans la main de l’ange
qui se tient debout sur la mer et sur la terre. »
    Je m’avançai vers l’ange
pour lui demander de me donner le petit livre.
Il me dit :
« Prends, et dévore-le ;
il remplira tes entrailles d’amertume,
mais dans ta bouche il sera doux comme le miel. »
    Je pris le petit livre de la main de l’ange,
et je le dévorai.
Dans ma bouche il était doux comme le miel,
mais, quand je l’eus mangé,
il remplit mes entrailles d’amertume.
    Alors on me dit :
« Il te faut de nouveau prophétiser
sur un grand nombre de peuples,
de nations, de langues et de rois. »

            – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 118 (119), 14.24, 72.103, 111.131)

R/ Qu’elle est douce à mon palais, ta promesse ! (Ps 118, 103a)

Je trouve dans la voie de tes exigences
plus de joie que dans toutes les richesses.
Je trouve mon plaisir en tes exigences :
ce sont elles qui me conseillent.

Mon bonheur, c’est la loi de ta bouche,
plus qu’un monceau d’or ou d’argent.
Qu’elle est douce à mon palais ta promesse :
le miel a moins de saveur dans ma bouche !

Tes exigences resteront mon héritage,
la joie de mon cœur.
La bouche grande ouverte, j’aspire,
assoiffé de tes volontés.

Évangile

« De la maison de Dieu, vous avez fait une caverne de bandits » (Lc 19, 45-48)

Alléluia. Alléluia.
Mes brebis écoutent ma voix, dit le Seigneur ;
moi, je les connais, et elles me suivent.
Alléluia. (Jn 10, 27)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
    entré dans le Temple,
Jésus se mit à en expulser les vendeurs.
Il leur déclarait :
    « Il est écrit :
Ma maison sera une maison de prière.
Or vous, vous en avez fait une caverne de bandits. »
    Et il était chaque jour dans le Temple pour enseigner.
Les grands prêtres et les scribes, ainsi que les notables,
cherchaient à le faire mourir,
    mais ils ne trouvaient pas ce qu’ils pourraient faire ;
en effet, le peuple tout entier,
suspendu à ses lèvres, l’écoutait.

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Bien-aimés de Dieu, rendons grâce au Seigneur Dieu de l’univers pour l’abondance de ses grâces dans notre vie. Disons lui merci en particulier pour nous avoir fait à son image et à sa ressemblance, nous comblant des multiples dons de son Esprit. Chaque matin Il nous invite à cultiver une intimité plus profonde avec Lui dans la prière et à travers nos actes pour correspondre toujours de manière plus parfaite à la vocation qui est la nôtre. Demandons-Lui de nous aider à me laisser transformer par ta parole.

Aujourd’hui, l’évangile que l’Église propose pour notre méditation relève à nos yeux l’épisode de la purification du temple. Saint Luc uni en effet dans la même scène de la purification du temple, une présentation de Jésus prêchant là chaque jour. Le culte nouveau instauré par le Christ est donc centrée sur la prière et l’écoute de la Parole de Dieu. Car « le peuple tout entier était suspendu à ses lèvres » (Lc 19, 48). En lisant ce texte, je me sens interpellé à plusieurs niveaux de ma vie.

Premièrement mon attitude vis-à-vis du « temple » de Dieu. Le temple était pour Jésus, dès son plus jeune âge, un lieu d’intimité avec le Père (Lc 2, 49). Voilà pourquoi il le fréquentait constamment. Cet amour de la maison de Dieu doit également nous habiter en tant que chrétiens. Nous devons constamment nous y rendre pour prier et adorer Dieu et pour écouter sa Parole qui a le pouvoir de transformer notre vie entière. En effet, nous ne pouvons réellement pas imaginer toutes les grâces que nous recevons chaque fois que nous venons à l’Église, chaque fois que nous nous approchons de l’autel du Seigneur avec crainte et respect.

Pris à un second niveau, ce texte m’invite à réfléchir de manière profonde sur ma vie. Jésus a purifié le temple en chassant de ce temple tous ceux qui en avait fait une caverne de brigands. Or la maison de Dieu, la maison construit de ses propres mains, c’est notre corps. Il doit nous permettre de louer et célébrer Dieu. N’avons-nous pas fait de notre vie, de notre cœur et de notre corps une caverne de brigands en les livrant au pouvoir de l’argent et de la recherche des plaisirs terrestres ? Une purification ne s’impose-t-elle pas dans ma vie ?

Nous devons en effet savoir aujourd’hui que profaner le temple de Dieu que nous sommes, le détruire de quelque manière que ce soit ; c’est s’attaquer à Dieu directement. Ne prenons pas le risque d’attirer sur nous la colère de Dieu. Certes Jésus purifie le bâtiment en le débarrassant d’activités impropres à la Maison de son Père. Mais c’est avant tout nos cœurs qu’il veut toucher par son discours. « Éviter de faire de la maison de Dieu une maison de commerce » est une interpellation pour chacun de nous, à maintenir notre corps loin des trafics et des activités qui éloignent de Dieu et qui désacralisent ce temple sacré que nous sommes.

Prions

Seigneur Dieu Tout puissant, tu m’invite à rayonner de ta Parole en menant une vie conforme à ma vocation de chrétien. Chasse de mon cœur tout ce qui ne te fais pas honneur et qui m’éloigne chaque jour de toi.

Intercession

Nous te prions pour tous ceux qui sont appelés à témoigner de leur foi dans les conditions peu hostiles à ta Parole. Toi qui as fait face à l’hostilité des pharisiens, aide-les à demeurer courageux et persévérants.

Exercice spirituel

Je m’engage à renoncer à une pratique particulière ancrée dans ma vie qui m’éloigne du Christ.

Abbé Martial SOH TAKAMTE

Diocèse de Bafoussam, Séminariste


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 − 18 =


Read also x