La foi dépend-elle de la loi ?

La foi dépend-elle de la loi ?
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 15, 9-11)

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Comme le Père m’a aimé,
moi aussi je vous ai aimés.
Demeurez dans mon amour.
Si vous gardez mes commandements,
vous demeurerez dans mon amour,
comme moi, j’ai gardé les commandements de mon Père,
et je demeure dans son amour.
Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous,
et que votre joie soit parfaite. »

– Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Bien-aimés du Seigneur, comme nous l’enseignent les Actes des Apôtres, dès les premiers temps de l’Église, la conversion des païens au Christianisme provoquait une intense discussion dans l’Église de Jérusalem. Vers l’an 49, Paul et Barnabé, ayant fait face à certains Pharisiens qui voulaient obligés des païens convertis à observer la circoncision et les autres prescriptions de la loi mosaïque, se sont rendus à Jérusalem pour présenter la situation à l’Église de Jérusalem, aux disciples et aux Anciens. Il s’est tenu alors l’assemblée de Jérusalem qui est en fait le premier concile de l’Église. Avec le discours de Pierre, puis de Jacques, l’on retient que les Gentils convertis ne sont pas tenus par la loi de circoncision.

Cette disposition de l’Église primitive vaut encore en notre siècle. Dans un contexte où se prolifèrent l’intégrisme et le fondamentalisme religieux, nous comprenons aujourd’hui que notre croyance ne devra jamais être un pur formalisme ritualiste fondé sur la loi. En fait, Saint Paul nous dira dans ses lettres, notamment les lettres aux Romains et aux Galates, que le salut ne vient pas de l’observance simpliste de la loi, mais de la foi ferme au Christ. Il est vrai, les prescriptions communautaires ecclésiales sont importantes pour un mieux-être chrétien. Mais, nous croyons en une personne.

Le plus essentiel c’est d’aimer celui qui nous appelle à le suivre, le Christ. Nous sommes ses disciples pour être attachés à lui. En nous attachant bien au Christ, nous l’aimons et, au-delà de toutes les exigences disciplinaires, nous apprenons à nous aimer mutuellement comme lui, tel qu’il le demande dans l’évangile.

En réalité, l’Amour est la plus grande loi qui devra conditionner notre attachement au Christ. Si nous vivons d’amour, en nous aimant mutuellement comme Dieu nous aime, nous n’aurons pas de peine à mieux vivre notre foi. Loin des divers commandements et d’autres exigences, le grand critère pour authentifier la foi de tout chrétien devra être alors l’Amour qu’il a envers Dieu et envers son prochain.

Prions

Seigneur, aide-nous à mieux t’aimer par dessus tout et à croire en toi non de façon ritualisme mais par vraie et profonde confiance.

Intercession

Prions pour la conversion de ceux qui au nom de la loi religieuse répandent dans le monde un intégrisme religieux constamment violent et meurtrier.

Marie, Reine de l’Amour, intercède pour nous.

Exercice spirituel

M’interroger et voir si ma foi se limite seulement à l’accomplissement ritualiste des lois ou si elle est profondément enracinée sur le Christ et portée par l’Amour.

       Diacre Jules Christel FOKO TEMATIO

Diocèse de Bafoussam, au Cameroun.


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 × 28 =


Read also x