La richesse n’est utile que dans les mains des pauvres de cœurs !

La richesse n’est utile que dans les mains des pauvres de cœurs !
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Le salaire dont vous avez frustré les ouvriers, le voici qui crie, et leurs clameurs sont parvenues aux oreilles du Seigneur » (Jc 5, 1-6)

Lecture de la lettre de saint Jacques

Vous autres, maintenant, les riches !
Pleurez, lamentez-vous
sur les malheurs qui vous attendent.
    Vos richesses sont pourries,
vos vêtements sont mangés des mites,
    votre or et votre argent sont rouillés.
Cette rouille sera un témoignage contre vous,
elle dévorera votre chair comme un feu.
Vous avez amassé des richesses,
alors que nous sommes dans les derniers jours !
    Le salaire dont vous avez frustré les ouvriers
qui ont moissonné vos champs,
le voici qui crie,
et les clameurs des moissonneurs sont parvenues
aux oreilles du Seigneur de l’univers.
    Vous avez mené sur terre une vie de luxe et de délices,
et vous vous êtes rassasiés au jour du massacre.
    Vous avez condamné le juste et vous l’avez tué,
sans qu’il vous oppose de résistance.

            – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 48 (49), 14-15ab, 15de-16, 17-18, 19-20)

R/ Heureux les pauvres de cœur,
car le royaume des Cieux est à eux !
(Mt 5, 3)

Voici le destin des insensés
et l’avenir de qui aime les entendre :
troupeau parqué pour les enfers
et que la mort mène paître.

Dans la mort, s’effaceront leurs visages :
pour eux, plus de palais !
Mais Dieu rachètera ma vie aux griffes de la mort :
c’est lui qui me prendra.

Ne crains pas l’homme qui s’enrichit,
qui accroît le luxe de sa maison :
aux enfers il n’emporte rien ;
sa gloire ne descend pas avec lui.

De son vivant, il s’est béni lui-même :
« On t’applaudit car tout va bien pour toi ! »
Mais il rejoint la lignée de ses ancêtres
qui ne verront jamais plus la lumière.

Évangile

« Mieux vaut pour toi entrer manchot dans la vie éternelle que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux mains » (Mc 9, 41-50)

Alléluia. Alléluia.
Accueillez la parole de Dieu
pour ce qu’elle est réellement :
non pas une parole d’hommes,
mais la parole de Dieu.
Alléluia. (cf. 1 Th 2, 13)

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
    « Celui qui vous donnera un verre d’eau
au nom de votre appartenance au Christ,
amen, je vous le dis,
il ne restera pas sans récompense.

    Celui qui est un scandale, une occasion de chute,
pour un seul de ces petits qui croient en moi,
mieux vaudrait pour lui
qu’on lui attache au cou une de ces meules que tournent les ânes,
et qu’on le jette à la mer.
    Et si ta main est pour toi une occasion de chute,
coupe-la.
Mieux vaut pour toi entrer manchot dans la vie éternelle
que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux mains,
là où le feu ne s’éteint pas.
    Si ton pied est pour toi une occasion de chute,
coupe-le.
Mieux vaut pour toi entrer estropié dans la vie éternelle
que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux pieds.
    Si ton œil est pour toi une occasion de chute,
arrache-le.
Mieux vaut pour toi entrer borgne dans le royaume de Dieu
que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux yeux,
    là où le ver ne meurt pas
et où le feu ne s’éteint pas.
    Chacun sera salé au feu.
    C’est une bonne chose que le sel ;
mais s’il cesse d’être du sel,
avec quoi allez-vous lui rendre de la saveur ?
Ayez du sel en vous-mêmes,
et vivez en paix entre vous. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Frères et sœurs en Christ que la grâce de notre Seigneur Jésus Christ abonde dans chacune de nos vies. Aujourd’hui, nous continuons à lire et à méditer l’exhortation de Saint Jacques. Il s’adresse aux riches aujourd’hui, à ceux qui possèdent de nombreux biens, à ceux qui possèdent des biens tout courts. Gare à nous si nous les acquérons par des moyens mauvais, gare à nous si nous les utilisons mal !

En effet, l’apôtre Jacques critiquent d’abord les sources de la richesse de ceux qui sont considérés comme les riches dans notre monde. Bien des fois, ce sont des biens qui proviennent de l’exploitation des autres, de la gourmandise de ceux qui les possèdent. Beaucoup de riches ont amassé beaucoup au prix de la misère de ceux qui travaillaient pour eux, en leur donnant un salaire misérable, en jouant de leur pouvoir pour obtenir des faveurs qu’ils ne méritaient pas. Ces personnes là ont creusé leurs propres tombes, car leur fin est toujours misérable, malgré ses richesses, malgré l’effet trompeur qu’ils donnent, ils ne sont pas heureux, leurs enfants ne le sont pas, ils souffrent des malédictions nées de leur propre méchanceté.

Nous pouvons nous dire si nous ne faisons pas partie de cette catégorie-là que nous sommes meilleurs mais réfléchissons bien. Comment payons-nous les vivres au marché ? Comment rémunérons-nous notre jardinier, notre nounou, ceux qui nous rendent de petits services ? N’avons-nous pas cette tendance à vouloir les exploiter, leur payer le moindre prix ? Essayons nous d’être justes, de les payer comme nous aurions aimé l’être si nous avions le même travail ?

Une autre dimension sur laquelle Saint Jacques nous exhorte est l’utilisation que nous faisons de nos biens. Car si Dieu nous donne, c’est pour que nous puissions donner aux autres. Avons-nous déjà dans notre planification financière une place pour les pauvres de Dieu ? Notre argent, nos biens ne nous appartiennent pas, et si nous voulons être riches pour Dieu, nous devons toujours penser à Ses pauvres, ce n’est pas une faveur que nous leur faisons, mais simplement ce que Dieu nous recommande. Nous devons intégrer dans notre mentalité que nous ne possédons rien et ne sommes que les intendants de Dieu.

De cette façon, la richesse ne sera plus un piège pour nous, un chemin de perdition et d’esclavage, mais un chemin de bonheur. Dieu n’aime pas la misère, encore moins ceux qui en créent autour d’eux par leur manière de vivre et de faire. Soyons de ceux qui combattent la misère par leur façon d’acquérir la richesse et de l’utiliser.

Prions

Seigneur donne nous la grâce d’être de bons intendants des biens que tu nous donnes et que la richesse et le désir de richesse ne deviennent pas des appâts pour l’enfer pour nous, mais des moyens pour acquérir la vie éternelle.

Intercession

Pour tous ceux qui sont mal rémunérés pour leur travail, que le Seigneur leur accorde la grâce de l’autonomie de leur bourreau et de recevoir des salaires plus justes.

Maman Marie, intercède pour nous.

Exercice spirituel

Faisons un acte de charité aujourd’hui envers un pauvre et si nous avons des employés, des personnes qui nous rendent des services payants, méditons sur une manière de les payer justement si nous ne le faisons pas encore.

Flora KAMTA, Communauté des Disciples du Christ Vivant


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 × 19 =


Read also x