Qui est réellement Jésus pour nous?

Qui est réellement Jésus pour nous?
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 9, 18-22)

En ce jour-là, Jésus était en prière à l’écart.
Comme ses disciples étaient là,
il les interrogea :
« Au dire des foules, qui suis-je ? »
    Ils répondirent :
« Jean le Baptiste ; mais pour d’autres, Élie ;
et pour d’autres, un prophète d’autrefois qui serait ressuscité. »
    Jésus leur demanda :
« Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? »
Alors Pierre prit la parole et dit :
« Le Christ, le Messie de Dieu. »
    Mais Jésus, avec autorité,
leur défendit vivement de le dire à personne,
    et déclara :
« Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup,
qu’il soit rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes,
qu’il soit tué,
et que, le troisième jour, il ressuscite. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Frères et sœurs bien aimés, nous rendons grâce au Seigneur qui chaque matin renouvelle sa bonté envers chacun de nous en nous faisant don d’un nouveau jour pour continuer à le chercher et à le découvrir présent au cœur des événements qui meublent notre quotidien. Cette invitation à découvrir le Christ, présent et agissant dans notre vie, ou du mieux à une expérience profonde du Christ, est un défi toujours actuel pour nous, qui sommes ses disciples.

Aujourd’hui en fait, l’évangéliste Luc rapporte une conversation peu ordinaire entre Jésus et ses disciples. Alors qu’il se trouvait en prière à l’écart de la foule, Jésus interroge les disciples sur son identité : « Au dire des foules, qui suis-je ? » Et là, leur réponse ne se fait pas attendre : « Jean Baptiste ; mais pour d’autres, Elie ; pour d’autres encore, un prophète d’autrefois qui serait ressuscité ». Et Jésus leur demanda : « Et vous que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ?» Pour la première fois, les disciples se rendent compte que bien qu’ils ont été avec le Christ depuis fort longtemps, ils ne savent réellement pas encore qui Jésus est et quelle est sa véritable mission. Même Pierre qui a dit : « Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant », n’a pas encore bien saisi la mission même du Christ. Et, c’est pour cela que si nous lisons la description que saint Matthieu fait de cette épisode dans le 16e chapitre de son évangile, nous allons nous rendre  compte que, lorsque Jésus doit commencer à éclairer ses disciples sur sa mission en leur disant que : « Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup de la part des anciens, des chefs, des prêtres et des scribes ; qu’il soit tué et qu’il ressuscite le troisième jour », Pierre doit se mettre à lui faire des vives reproches : « Dieu t’en garde Seigneur, cela ne t’arrivera pas ».

Les différentes réponses données dans l’Évangile de ce jour sont fonctions des expectations des uns et des autres. Je me rends compte moi aussi que parfois les conceptions et les expectations que j’ai du Christ s’éloignent malheureusement de la vérité. Je lui considère quelquefois comme le boutiquier ou le barman du quartier et quand je vais à lui c’est pour lui passer ma commande : « Jésus, je suis malade, je veux la santé ; pour te payer, je fais une neuvaine ; si c’est trop, tu peux garder la monnaie. » ; « Jésus, je veux réussir dans mon business, pour te payer, je demande la messe ». Je traite parfois Jésus comme certains enfants traitent le Père Noël ; je ne pense à lui qu’en termes de ce qu’il doit me donner. Et quand dans l’Église, certains chrétiens crétins ont l’impression que ce Jésus n’est pas efficace parce qu’il ne leur a pas donné ce qu’ils ont demandé, ils s’en vont essayer ailleurs.

Aujourd’hui encore beaucoup de personnes confondent l’identité du Christ. Nombreux sont les chrétiens qui vont au Christ comme à un distributeur automatique au service de leurs besoins, voire de leurs caprices. On dit une prière, on fait une neuvaine, et hop ! Le miracle doit être servi tout chaud, sinon on fait une grosse colère et une longue bouderie. Le Christ voudrait aujourd’hui corriger les conceptions très souvent erronées que nous avons de Lui. Jésus n’est pas un guérisseur, Jésus n’est pas un charlatan, Jésus n’est pas un magicien, Jésus n’est pas un banquier, Jésus n’est pas un donneur de mari ou de femme. Jésus c’est le Fils de Dieu, le Messie, le sauveur de l’humanité. Et il veut être notre ami. Il veut être notre compagnon dans la maladie comme dans la santé, dans la peine comme dans la joie. Il veut être le seul et unique maître de notre vie. Il attend de nous une intimité constante et personnelle avec lui ; une intimité qui nous rend capable d’endurer tous les critiques et les renoncements possibles par amour pour Lui.

Prions

Seigneur Jésus purifie les conceptions très souvent erronées que j’ai de Toi et aide moi à te reconnaître comme le Fils de Dieu, le seul et unique sauveur de l’humanité. Accorde-moi également la grâce d’une fidélité plus grande à ta suite et d’un dévouement sans relâche dans l’exercice de ma foi.

Intercession

Prions pour tous ceux qui, en proie aux souffrances et aux inquiétudes de la vie, se sentent perdu, ne comprennent plus rien, doutent et se posent des questions sur Celui (le Christ) en qui ils ont mis leur confiance et ont décidé de suivre.

Maman Marie, intercède pour nous.

Exercice spirituel

Rendre visite à une personne qui, à la suite du Christ, fait face à la souffrance, au doute ou à la douleur ; afin de lui apporter l’espérance, la consolation et le réconfort que donne le Christ.

Abbé Martial SOH TAKAMTE


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 − 14 =


Read also x