Suivre Jésus, c’est accepter de tout laisser!

Suivre Jésus, c’est accepter de tout laisser!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Les gens de Ninive se détournèrent de leur conduite mauvaise » (Jon 3, 1-5.10)

Lecture du livre de Jonas

La parole du Seigneur fut adressée de nouveau à Jonas :
« Lève-toi, va à Ninive, la grande ville païenne,
proclame le message que je te donne sur elle. »
Jonas se leva et partit pour Ninive,
selon la parole du Seigneur.
Or, Ninive était une ville extraordinairement grande :
il fallait trois jours pour la traverser.
Jonas la parcourut une journée à peine
en proclamant :
« Encore quarante jours, et Ninive sera détruite ! »
Aussitôt, les gens de Ninive crurent en Dieu.
Ils annoncèrent un jeûne,
et tous, du plus grand au plus petit,
se vêtirent de toile à sac.

En voyant leur réaction,
et comment ils se détournaient de leur conduite mauvaise,
Dieu renonça au châtiment dont il les avait menacés.

– Parole du Seigneur.

Psaume

(24 (25), 4-5ab, 6-7bc, 8-9)

R/ Seigneur, enseigne-moi tes chemins. (24, 4a)

Seigneur, enseigne-moi tes voies,
fais-moi connaître ta route.
Dirige-moi par ta vérité, enseigne-moi,
car tu es le Dieu qui me sauve.

Rappelle-toi, Seigneur, ta tendresse,
ton amour qui est de toujours.
Dans ton amour, ne m’oublie pas,
en raison de ta bonté, Seigneur.

Il est droit, il est bon, le Seigneur,
lui qui montre aux pécheurs le chemin.
Sa justice dirige les humbles,
il enseigne aux humbles son chemin.

Deuxième lecture

« Il passe, ce monde tel que nous le voyons » (1 Co 7, 29-31)

Lecture de la première lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens

Frères,
je dois vous le dire : le temps est limité.
Dès lors,
que ceux qui ont une femme
soient comme s’ils n’avaient pas de femme,
ceux qui pleurent,
comme s’ils ne pleuraient pas,
ceux qui ont de la joie,
comme s’ils n’en avaient pas,
ceux qui font des achats,
comme s’ils ne possédaient rien,
ceux qui profitent de ce monde,
comme s’ils n’en profitaient pas vraiment.
Car il passe,
ce monde tel que nous le voyons.

– Parole du Seigneur.

Évangile

« Convertissez-vous et croyez à l’Évangile » (Mc 1, 14-20)

Alléluia. Alléluia.
Le règne de Dieu est tout proche.
Convertissez-vous et croyez à l’Évangile.
Alléluia. (Mc 1, 15)

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

Après l’arrestation de Jean le Baptiste,
Jésus partit pour la Galilée
proclamer l’Évangile de Dieu ;
il disait :
« Les temps sont accomplis :
le règne de Dieu est tout proche.
Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. »

Passant le long de la mer de Galilée,
Jésus vit Simon et André, le frère de Simon,
en train de jeter les filets dans la mer,
car c’étaient des pêcheurs.
Il leur dit :
« Venez à ma suite.
Je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes. »
Aussitôt, laissant leurs filets,
ils le suivirent.

Jésus avança un peu
et il vit Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean,
qui étaient dans la barque et réparaient les filets.
Aussitôt, Jésus les appela.
Alors, laissant dans la barque leur père Zébédée avec ses ouvriers,
ils partirent à sa suite.

– Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Frères et sœurs en Christ que la grâce du Seigneur notre Dieu abonde dans chacune de nos vies. Qu’il nous comble chacun spécialement en ce premier jour de la semaine, de tous ses bienfaits, au delà de nos espérances et de nos attentes. Aujourd’hui le Seigneur Jésus Christ appelle quatre disciples à le suivre et nous permet de méditer sur l’appel de Dieu dans nos vies. Qui appelle? Qui suis qui?

Le Seigneur appelle les disciples, à quitter leur vie, leur métier pour faire ce qu’il leur demande. Il ne les force pas, il les appelle. Il leur propose un nouveau chemin, qui exige qu’ils quittent l’ancien, qu’ils laissent tout et qu’ils lui fassent confiance, qu’ils s’abandonnent entre ses mains.

La première exigence pour suivre Jésus c’est la conversion. Se convertir veut dire changer de route, devenir une autre personne. Et en tant que chrétien, cela signifie que nous laissons tout, nos habitudes, nos certitudes, nos manières de pensée, nos fausses sécurités pour faire de Jésus notre sécurité, notre habitude, notre certitude etc.

Ce n’est pas Jésus qui nous suit dans nos plans, dans nos projets comme nous avons la prétention de vouloir l’amener avec nous. Peu d’entre nous demandent sincèrement la volonté de Dieu, son plan, sa direction dans leur vie. Peu demandent à Dieu de leur indiquer le conjoint à choisir, la façon d’élever leurs enfants, le travail qu’ils doivent faire, la direction qu’ils doivent prendre en toute circonstance. En général, nous choisissons et nous demandons au Seigneur de bénir, de nous suivre, d’être avec nous sur le chemin que nous avons choisi.

Ce n’est pourtant pas ainsi que çà fonctionne. Jésus ne nous suit pas, si ce n’est pas sa volonté, il ne sera pas avec nous. Si nous voulons vraiment marcher avec lui comme les disciples, nous devons accepter qu’il soit devant et qu’il nous montre le chemin, qu’il nous indique la direction dans chaque aspect de notre vie.

C’est de cette façon que notre vie prendra toute sa couleur et que les promesses de Dieu s’accompliront pour nous. C’est ainsi que nous nous convertirons et pourrons alors trouver un sens à notre existence et en profiter.

Revenons donc en nous mêmes. Est ce Jésus qui nous suit ou alors nous le suivons dans tous les aspects de notre vie?

Prions

Seigneur, accorde nous la grâce de faire ta volonté et de nous convertir en acceptant de te suivre là où tu veux bien nous amener.

Intercession

Seigneur nous te prions pour tous les prêtres dans le monde qui se sont éloignés de toi afin qu’ils se convertissent et croient de nouveau à la bonne nouvelle.

Maman Marie, intercède pour nous.

Exercice spirituel

Demander au Seigneur sincèrement de prendre la direction d’un aspect de notre vie qui n’est pas sous son contrôle.

Flora Kamta, Communauté des Disciples du Christ Vivant


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 + 26 =


Read also x